Festival en ligne : Northwords : 9 jours de littérature

Auteur et activiste, Niigaanwewidam James Sinclair est considéré comme l’une des 20 personnalités les plus influentes du Canada d’après le magazine Monocle. (Courtoisie Northwords)

Auteur et activiste, Niigaanwewidam James Sinclair est considéré comme l’une des 20 personnalités les plus influentes du Canada d’après le magazine Monocle. (Courtoisie Northwords)

Jesse Thistle, Niigaanwewidam James Sinclair, Calvin Wharton… Le programme de Northwords, qui met à l’honneur les écrivains du Canada, est enfin dévoilé.
Le festival, installé à Yellowknife depuis 2006, aura lieu du 19 au 28 juin prochain. « Il y a un grand nombre d’invités, ça va être très intéressant », s’enthousiasme la directrice générale, Valérie Gamache, avant d’évoquer une particularité bien précise de l’édition 2020 : « On a réellement ouvert le concept d’écriture à différents genres comme les textes de chansons ou les scénarios. »
Pour cette 15e édition, pandémie oblige, les organisateurs ont dû repenser l’ensemble de l’évènement de manière virtuelle. « Ce n’était pas une décision facile, surtout de savoir si on avait la capacité financière et les ressources humaines. On voulait aussi s’assurer qu’on pouvait offrir une plateforme à la mesure de nos invités, être surs qu’on pouvait bien les accueillir », explique-t-elle.
« Durant cette période, beaucoup de choses sont annulées. Ce qui nous a vraiment motivés est qu’on avait vraiment à cœur de pouvoir offrir une promotion aux auteurs et de leur faire rencontrer leur public. »
À partir de cette prise de conscience, l’objectif a été de contacter tous les intervenants possibles et, davantage, savoir si un format en ligne les intéressait.
« On a eu un bon taux de réponse, ça nous a revigorés, et on est allés de l’avant, détaille la directrice générale. Le programme est une combinaison entre des ateliers, des discussions de groupe entre experts – qui sont en direct – et les lectures seront des vidéos préenregistrées et diffusées chaque jour. »

Plus d’une semaine
Valérie Gamache convient que tout le monde est extrêmement sollicité sur le Net. Il était ainsi plus pertinent selon elle de prolonger à une semaine le festival. « On considérait l’idée de faire trois jours intensifs semblait beaucoup, on a décidé de l’étaler un peu plus. »
À la fin du festival, les vidéos des débats et lectures seront mis en ligne si les auteurs concernés y consentent.
En ce qui concerne les habituels moments de « microouverts » où chacun pouvait montrer ses talents sur le devant de la scène, leur transposition en virtuel s’avère plus délicate. « Ce côté-là était plus difficile à traduire en virtuel, on n’était pas non plus surs que tout le monde serait disposé à faire des vidéos. Comme c’est la première fois qu’on fait un évènement en ligne, on a diminué la programmation donc on a dû mettre de côté les micros ouverts. »
« Cependant, nous allons avoir un évènement de partage, vidéo ou écrit, de poésie via Facebook durant la semaine. »
Autrement dit, tous les poètes amateurs peuvent dès maintenant sortir leur plus belle plume, ou bien s’enregistrer, en perspective du festival.

Résonance nordique
Chaque année, la sélection d’auteurs est nettement influencée par l’emplacement géographique du festival, autrement dit, le Nord. Et cette fois-ci encore, les thématiques nordiques sont extrêmement présentes. « La plupart de nos invités sont autochtones et on a prévu des activités particulières comme la lecture de contes ancestraux, puisque le festival tombe pendant la journée nationale des autochtones [21 juin]. »
Très active pendant cette semaine, l’association n’en est pas moins opérationnelle le reste de l’année. Environ huit ateliers d’écritures sont organisés, « ce qui devrait parfaitement se traduire en ligne », confirme Valérie Gamache.
« C’est une opportunité de pouvoir utiliser les technologies et d’en faire bénéficier toutes les communautés. » De cette phase de réflexion sur la formule 2020 du festival ont germé de nouvelles idées. Par exemple, mettre en place un atelier dans une autre langue, en français.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561