Association franco-culturelle de Yellowknife : Maxime Joly, nouveau directeur général

Maxime Joly, le nouveau directeur général de l'AFCY. (Courtoisie Maxime Joly)

Maxime Joly, le nouveau directeur général de l'AFCY. (Courtoisie Maxime Joly)

Après une longue période sans direction, ni salarié à temps plein, l’association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) a enfin trouvé un directeur général. Il s’agit de Maxime Joly, ancien directeur de l’Association des francophones du Nunavut (AFN) pendant trois ans, de 2015 à 2018. De retour dans le Nord après avoir vécu au Québec quelque temps, le futur visage de l’organisme reprend un poste bien solitaire, malgré le soutien d’un conseil d’administration constitué récemment, en juin dernier. La perspective ne semble pourtant pas l’effrayer et, pour le moment, il semble bien prêt à se retrousser les manches pour la communauté.

En quoi votre expérience au Nunavut, à la tête de l’AFN, vous sera-t-elle utile à l’AFCY ?

Quand je suis arrivé [à l’AFN], il n’y avait pas de direction générale. Il y avait beaucoup de travail et c’était très stimulant. Au terme de mes trois années, il n’y avait plus de dettes, une équipe était en place, ça allait beaucoup mieux. […] Évidemment, ce n’est pas le fruit que de mes efforts, mais du travail collectif du conseil d’administration, de l’équipe et du soutien de la communauté.

La situation ici est différente quand même, parce que les organismes ont leur propre indépendance, la communauté francoténoise est à un autre stade de développement […] Cependant, ce sont des situations similaires, dans le sens où ces deux organisations ont besoin d’un second souffle.

 

Selon vous, quels seront les défis à relever au cours de cette première année à la tête de cet organisme en pause depuis quelques mois ?

C’est sûr qu’il y a une phase de rattrapage inévitable. Avec le manque de transition exécutive, étant données les circonstances, il va y avoir une petite phase d’adaptation. […] Quiconque prend les rênes d’une organisation durant ce moment historique [la COVID-19] navigue un peu dans un certain inconnu. On ne peut pas faire comme si de rien n’était.

Je vais surtout profiter des prochaines semaines pour sonder la communauté, prendre le pouls […] pour la programmation que nous allons mettre en œuvre au 1er avril 2021 jusqu’au 31 mars 2022. […] Il faut ramener les troupes, ça va être une période de rapides consultations, on va faire une demande de subvention et on va viser haut […] Je ne vais pas me limiter quant au potentiel d’activités sous prétexte qu’il y a une pandémie. Si elle persiste, on va se conformer et faire ce qu’il faut faire.

 

Peut-on s’attendre à des évènements culturels avant la fin de l’année 2020 ?

Je ne veux pas dire qu’on ne fera rien […] S’en vient un festival de chanson en novembre […]. Il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit, mais on a cet évènement à livrer. Ensuite, je ne crois pas qu’on ait de grands engagements auprès de nos bailleurs de fonds, mais il n’y a rien qui nous empêche de faire un piquenique, un feu, des activités à l’extérieur et de sonder la communauté pour voir ce que les gens veulent faire […] Je n’entends ménager aucun effort pour faire passer le message et motiver les gens à s’impliquer et à faire entendre leurs idées.


Tous les commentaires (2)

Écrit par Anonyme, 24 septembre 2020, 20 h 06
Félicitations Maxime ! Nul doute qu’ils ont fait le meilleur des choix en plaçant leur confiance en toi.
Laissez nous vos commentaires
Écrit par Anonyme, 12 octobre 2020, 21 h 49
Un bon choix, il y a eu un avant et un après Maxime Joly à l'AFN. Vous êtes entre bonnes mains! Simon Houle, Iqaluit
Laissez nous vos commentaires
Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561