Logement : les 60 millions$ seront dépensés

D'abord allouée en 2018, mais pas dépensée, la portion dédiée aux TNO du Fonds national de co-investissement pour le logement sera consacrée à des projets de logements dans les collectivités éloignées. (Crédit photo: Julie Gillet/Archives L'Aquilon)

D'abord allouée en 2018, mais pas dépensée, la portion dédiée aux TNO du Fonds national de co-investissement pour le logement sera consacrée à des projets de logements dans les collectivités éloignées. (Crédit photo: Julie Gillet/Archives L'Aquilon)

Tout compte fait, l’argent fédéral pour le logement social restera aux TNO.

Thomas Ethier — IJL — Territoires

Les 60 millions $ alloués en 2018 par Ottawa dans le cadre du Fonds national de co-investissement pour le logement seront finalement dépensés en 2021, pour la création de 126 logements abordables à travers le territoire. Le ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement du Canada, Ahmed Hussen, en a fait l’annonce ce lundi 22 mars en conférence de presse virtuelle.

De ce montant, 34,5 millions $ sont dédiés à des projets de réparation et de rénovation visant la construction de 66 logements abordables au sein de petites collectivités, en partenariat avec les gouvernements et organisations autochtones.

Le reste du montant, soit 25,5 millions $, est confié à la Société d’habitation des TNO, pour la construction de 60 logements abordables dans 16 petites collectivités éloignées. La ministre responsable de la Société d’habitation des TNO, Paulie Chinna, a affirmé que les travaux seront entamés au courant de l’été.

Également présente à la conférence de presse, la ministre a affirmé qu’il s’agit de la première augmentation majeure de logements publics en plus de 25 ans aux TNO. « C’est une journée historique pour les TNO, et un gain considérable pour plusieurs collectivités, mais il y a encore beaucoup de travail à faire. Avec les partenariats en place avec tous les paliers gouvernementaux, j’ai hâte que nous soyons à nouveau tous réunis pour d’autres annonces de ce genre », a-t-elle conclu.

 

Un fonds stagnant

À l’automne 2020, soit deux ans après son lancement, le fonds de co-investissement pour l’habitation des TNO était toujours intact, et aucun projet d’habitation n’avait encore pu en bénéficier. La ministre Paulie Chinna avait alors été longuement questionnée en chambre par des députés, qui ont signifié leurs craintes que les TNO ne parviennent pas à dépenser ces 60 millions $ à temps, et qu’une partie doive éventuellement être retournée au fédéral.

La ministre s’était alors engagée, devant l’Assemblée « à travailler beaucoup plus fort pour passer le message auprès des partenaires », et à présenter des détails concrets de son plan d’action dès le début de l’année 2021.

Cette semaine, la ministre a expliqué ces délais par les efforts de consultation entrepris pour assurer une juste allocation des ressources. « L’annonce de ce fonds de co-investissement a résulté à un sommet tenu à Inuvik en 2018, a-t-elle souligné. Les informations recueillies ont aidé la Société d’habitation à créer une approche avec les entreprises et les organisations. » La ministre a également mentionné avoir fait une tournée des 33 collectivités en 2020 dans le but de cerner les besoins.

Comme l’a souligné le ministre Hussen, il s’agit du plus important investissement du gouvernement fédéral dans l’histoire récente du Canada en matière de logement sur une seule année dans les Territoires du Nord-Ouest. « Nous reconnaissons qu’il est beaucoup plus difficile de construire des logements abordables dans le Nord canadien, à cause, notamment, de la courte saison de la construction, et des couts liés aux projets. Nous avons ainsi conçu notre partenariat pour nous assurer que notre stratégie nationale de logement convienne aux Territoires du Nord-Ouest », a-t-il précisé.

 

Priorité aux petites collectivités

L’allocation de ces 60 millions $ sera dirigée essentiellement vers les petites collectivités, et non vers les grands centres, comme Hay River ou Yellowknife. « Nous avons cerné de grands impacts découlant de l’itinérance dans les petites collectivités, qui nécessitent ainsi beaucoup plus d’attention que les grands centres, a expliqué la ministre Chinna. Le programme de logements social et la Société d’habitation sont les seuls fournisseurs de logements abordables dans ces collectivités. Dans les plus grands centres, nous bénéficions également de l’apport du secteur privé et des organismes à but non lucratif. »

Le ministre Hussen a ajouté qu’au-delà de ces 60 millions $, les organisations et entreprises de tout le territoire sont toujours invitées à faire une demande indépendante à Ottawa pour obtenir une part du Fonds. La maison de retraite Avens de Yellowknife a notamment annoncé, en septembre 2020, avoir obtenu un montant de 33,7 millions $ voué notamment à la construction de 102 unités d’habitations.

Le Fonds national de co-investissement pour le logement est inclus dans la Stratégie nationale sur le logement du Canada, un plan de plus de 70 milliards $ sur 10 ans voué à accroitre l’accès au logement à travers le pays.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561