S'abonner à Médias Ténois

Littérature autochtone : pas de prix Sally Manning cette année

Le prix littéraire Sally Manning a été suspendu suite à des problèmes financiers. Peter Igupttaq Autut fut le lauréat de la cinquième édition en 2020. (Courtoisie ML)

Le prix littéraire Sally Manning a été suspendu suite à des problèmes financiers. Peter Igupttaq Autut fut le lauréat de la cinquième édition en 2020. (Courtoisie ML)

Six ans après sa création, la suspension temporaire du prix Sally Manning a été confirmée par un message adressé à L’Aquilon le 29 mars. L’éditrice du magazine Up Here, Marion Lavigne, qui a créé ce prix en 2016, invoque des problèmes financiers à l’origine de cette décision.

L’objectif principal de ce prix est de récompenser des auteurs et auteures autochtones des trois territoires. En juillet 2020, c’est l’auteur et comédien inuit Peter Igupttaq Autut qui fut le lauréat de la cinquième édition du concours pour son récit Winter in Chesterfield Inlet.

« J’aime écrire et ça fait partie de moi. J’écris pour ma famille, car elle le mérite, et, par la même occasion, j’essaie de montrer à quoi ressemblent la chasse et la vie sur notre territoire traditionnel », avait-il indiqué lors d’une entrevue accordée en aout 2020.

C’est la précision et les détails apportés à son histoire teintée de souvenirs d’enfance qui avaient permis à l’auteur, résident d’Iqaluit, de se démarquer auprès du jury.

Marion Lavigne espère que le concours littéraire sera de retour l’année prochaine, dans un format identique ou sous une nouvelle forme.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.