Le logement en crise : Les ministres responsables du logement se rencontrent

07 décembre 2001
0 Commentaire(s)
Les ministres responsables des Société d’habitation des provinces et territoires se sont rencontrés à Québec, la semaine dernière, en vue d’établir les paramètres de négociations pour augmenter le nombre de logements à prix modiques au pays.

Les Territoires du Nord-Ouest pourront profiter du programme de 680 millions de dollars, lancé par le ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèque et de logement, Alphonso Gagliano. Cet argent sera distribué à tous les gouvernements au prorata de leur population. Ici, le ministre Roger Allen devra donc présenter un projet à la Société canadienne d’hypothèque et de logement et verser autant d’argent que le gouvernement fédéral. « Ce n’est cependant pas obligé d’être de l’argent neuf. Ça peut être en terrain, en main d’œuvre ou de toutes autres façons. Le cadre des négociations reste très ouvert», de faire savoir Éric Tétrault, du bureau du ministre Gagliano.

Selon M. Tétrault, la chose la plus importante est de s’assurer que le nombre de logements sera augmenté. « Le gouvernement territorial sera le maître d’œuvre du projet et aura à déterminer ses besoins », ajoute-t-il. Le projet de financement des habitations à prix modique est étalé sur les cinq prochaines années.

Yellowknife

Au mois d’octobre de chaque année, la Société canadienne d’hypothèque et de logement fait une étude exhaustive des taux d’occupation des logements dans les villes de plus de 10 000 habitants. Comme plusieurs s’en doutaient, Yellowknife ne fait pas exception dans la crise du logement qui sévit présentement dans plusieurs villes du Canada.

En octobre dernier, le taux de logements inoccupés était de 1 %, comparativement à 2,4 % pour l’année précédente. Toujours en octobre, il n’y avait aucun studio disponible et aucun appartement de trois chambres et plus. Les appartements comprenant une chambre étaient inoccupés à 2,1%, tandis que les appartements à deux chambres étaient libres à 0,5%. Le taux d’inoccupation de ces appartements était respectivement de 3% et 2,3% en 2000.

Le coût du logement, quant à lui, a continué d’augmenter au cours de la dernière année. Le prix moyen mensuel des studios est passé de 657 $ à 733 $ pour les appartements à une chambre, on parle d’une hausse de 77$, passant de 853 $ à 930 $. Le prix moyen des appartements à deux chambres est passé de 1007 $ à 1081 $, tandis que les trois chambres coûtent maintenant 1282 $, comparativement à 1240 $ en 2000.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages