CIVR Radio Taïga : Les bénévoles prennent le taureau par les cornes

28 mai 2004
0 Commentaire(s)
Neuf personnes ont répondu à l’appel de l’Association franco-culturelle de Yellowkife (AFCY) et se sont pointées à la rencontre du 25 mai dernier pour discuter de l’avenir de la radio. D’entrée de jeu, le président de l’AFCY, Jean-François Pitre, a déclaré qu’il faudra « se serrer les coudes et compter sur les bénévoles » jusqu’à ce que l’organisme trouve le financement qui permettra d’embaucher une ressource.

M. Pitre a mentionné qu’un projet de 63 000 $ a déjà été déposé aux gouvernements et que s’il est accepté, l’organisme devrait voir la couleur de l’argent l’automne prochain. Entre temps, les bénévoles ont formé un comité qui verra au fonctionnement de la radio au quotidien. Le président dit avoir confiance que le projet sera accepté.

Le comité sera formé de Jeff Hipfner et d’Alain Bessette, qui verront à la partie technique,ainsi que de Sylvie Francoeur, Stéphane Sévigny, Martin Dubeau et Jean-François Pitre. Ce dernier sera en charge de faire le relais entre ce comité et le conseil d’administration de l’AFCY.

Pour connaître les tâches qui incombent à ce comité, les bénévoles ont pu prendre connaissance d’une « proposition de gestion bénévole pour Radio Taïga CIVR FM », préparé par le secrétaire général de l’Alliance des radios communautaires du Canada, Serge Paquin. Ce dernier relève cinq grands secteurs du fonctionnement d’une radio. Il s’agit de la programmation, de la technique, de la vente et du marketing, de l’administration et du développement communautaire.

À cela, les bénévoles ont ajouté l’importance de recruter un grand nombre de bénévoles pour la radio. Martin Dubeau a donc rappelé qu’il fallait donner le goût aux gens de s’engager dans la radio communautaire. Jean-François Pitre a abondé dans le même sens. « Il ne faut pas que ce soit vu comme étant de la paperasse. Il faut vendre ça de manière à ce que les gens aient du plaisir, qu’il fasse leur émission d’une heure par semaine pour le plaisir ».

Déjà, des bénévoles ont mentionné leur intention de poursuivre leur émission de radio au cours de l’été, afin de remplir l’exigence du CRTC d’avoir au moins dix heures de programmation locale par semaine. Le nouveau comité de bénévoles se rencontrera, en juin, pour élaborer la programmation de CIVR.

« Il faudra discuter de ce que l’on fait à partir du 26 juin », a mentionné M. Pitre, rappelant que c’est à compter de cette date que la radio perdra son employée. Le président de l’AFCY a aussi mentionné qu’un programme de formation pour les bénévoles devrait être monté.

Plusieurs personnes présentes ont aussi discuté de l’avenir de la radio et d’une vision à long terme qui devrait être adoptée. Pour l’instant, cependant, les bénévoles se concentreront sur le maintien d’une radio communautaire francophone à Yellowknife. Au cours de la rencontre, Jean-François Pitre a mentionné que le déficit de la radio se situait entre 20 000 $ et 30 000 $. « Avec un employé, ça prend un budget de 75 000 à 100 000 $ », a-t-il ajouté, rappelant que 20 000 dollars par année sont nécessaires en frais fixes pour la radio.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages