Volleyball : Les Faucons s’envolent à Hawaï

Les Faucons : Allen Gostick, Tyson Maher, Spencer Tweedie-Pitre, Isabelle Pineault, Conner McKay Ivanko, Landon Bowker et Gavyn Lamoureux. Absents sur la photo : Sacha Corminboeuf et Jack Boivin. (Courtoisie Isabelle Pineault)

Les Faucons : Allen Gostick, Tyson Maher, Spencer Tweedie-Pitre, Isabelle Pineault, Conner McKay Ivanko, Landon Bowker et Gavyn Lamoureux. Absents sur la photo : Sacha Corminboeuf et Jack Boivin. (Courtoisie Isabelle Pineault)

Les joueurs feront un voyage de rêve après une année de discipline et de collectes de fonds.

Huit sportifs des écoles Boréale et St-Cyr se sont envolés pour Honolulu le 9 juin dernier pour participer à l’Aloha Summer Volleyball Classic, un tournoi international.


Selon leur entraineuse Isabelle Pineault, il s’agit de la seule équipe canadienne à participer au tournoi.


Il s’agit d’Allen Gostic, Tyson Maher, Gavin Lamoureux, Conner McKay Ivanko, Landon Bowkeer et Spencer Tweedie-Pitre, de Boréale, et de Sacha Corminboeuf et Jack Boivin, d’Allain St-Cyr.


Enseignante de prématernelle et de maternelle à l’école Boréale, Isabelle n’a jamais joué au volleyball à un haut niveau, mais possède une expérience certaine dans cette discipline. Une équipe a participé aux Jeux de la francophonie canadienne 2017 à Moncton sous son égide.


Avec Mme Pineault, le sport est relié aux études et à la discipline personnelles.


Avant de commencer à s’entrainer trois fois par semaine, les élèves ont signé un contrat.


« Ils doivent être à jour dans leurs travaux d’école, énumère Mme Pineault, parler français, avoir une attitude positive, et être présents aux pratiques et aux activités de financement. »


Deux fois, se rappelle-t-elle, les pratiques de volleyball ont été remplacées par des études de français.


« Si tu ne respectais pas ton contrat, tu risquais de ne pas venir à Hawaï, souligne l’entraineuse. Ça les a aidés à être responsables. »

Bénévolat et collectes de fonds
Les adolescents ont aussi fait du bénévolat et organisé des collectes de fonds, qui, avec l’aide des commanditaires, ont suffi à payer transport et hébergement.


Quand Mme Marielle, la concierge de l’école, a été absente pendant neuf jours, l’équipe de volleyball masculine a effectué une partie de ses tâches habituelles, comme ramasser les poubelles, passer l’aspirateur, etc.


« C’était une façon de la remercier pour son aide », dit Isabelle Pineault.


Comme activités de financement, les jeunes athlètes ont non seulement fait des ventes de garage, ramassé les déchets dans les parcs de la ville et servi des repas chauds, mais ils ont aussi organisé un tournoi de volleyball contre la GRC pour les 7e et 8e années.


Six équipes y ont participé et les parents de deux des joueurs, d’origine philippine, ont préparé des mets de leur archipel, qui ont été très populaires.


« Nous avons fait 1500 $ de profit, dit Mme Pineault, et les agents de la GRC sont venus plusieurs fois aider (les jeunes au volleyball). »


Les petites entreprises de Hay River ont versé 19 000 $ de commandites pour le projet.


« Nous avons eu l’appui de la direction, ajoute l’enseignante, et une belle collaboration des parents, qui ont cru au projet.»

Un début
Huit équipes s’affronteront dans la catégorie des Faucons, U16 masculin, parmi lesquelles des équipes de la Finlande et de la Norvège; cependant, ils n’affronteront que des équipes hawaïennes.


Des vêtements sportifs ont été commandés spécialement pour l’occasion.


« C’est un tournoi qui les motive, note Isabelle Pineault. Ils sont très excités, bien préparés, ils ont un bel esprit d’équipe. Ils apportent des devoirs parce qu’ils ont un examen au retour. »


Mme Pineault et les Faucons seront accompagnés à Hawaï par deux parents, Kim Ivanko et Mike Maher.


Les Faucons devraient ensuite participer au tournoi Orange à Sept-Îles au printemps 2020, puis aux Jeux de la francophonie canadienne de Victoria l’été suivant.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages