S'abonner à Médias Ténois

L'Allonge : Leaf Rapids affiche son folk à Yellowknife

Cette année marquera la première apparition du groupe Leaf Rapids à Yellowknife. La formation manitobaine fait partie des têtes d’affiche de l’édition 2022 du festival Folk On The Rocks.

« Pour ma part, c’est ma première fois [aux TNO], affirme la chanteuse du groupe, et il me semble qu’aucun d’entre nous dans le groupe n’est jamais venu aux Territoires du Nord-Ouest. Nous sommes donc très excités par le projet. » Après ces deux années marquées par la pandémie, le calendrier des représentations du groupe est bien rempli en 2022.

« Cet été s’annonce vraiment bien, nous avons de nombreux festivals. Nous pouvons aller en Ontario, en Alberta et à Yellowknife et peut-être que nous rattraperons ces évènements qui n’ont pas pu avoir lieu au cours des deux dernières années. Nous croisons donc les doigts », espère l’artiste.

Leaf Rapids a été formé en 2015. Le groupe est « la prolongation » de la formation folk Nathan, fondée par le duo Keri et Devin Latimer. Après deux albums – Lucky Stars, sortit en 2015 et Citizen Alien en 2019 – la chanteuse annonce le lancement de leur troisième opus, normalement prévu pour le printemps 2023.

Habitués à composer leur musique en duo, ils décident d’emprunter un virage pour ce nouvel album en collaborant avec leur batteur et leur guitariste. « Cet album est stimulant pour nous. C’est le premier que nous ferons entièrement en collaboration et en quatuor, explique Keri Latimer avant de poursuivre. Nous avions l’habitude d’engager notre batteur et notre guitariste pour étoffer notre duo, mais ils sont si compétents et nous sommes devenus si complémentaires que nous sommes ravis d’enregistrer le prochain en collaboration. »

Musicienne aguerrie, la chanteuse se démarque par l’emploi du thérémine, l’un des plus anciens instruments de musique électronique qui produit des sonorités singulières qui forment la signature musicale de Leaf Rapids..

 

S’inspirer de ses ancêtres

Keri Latimer explique que ses inspirations musicales viennent en partie des histoires de ses ancêtres. Des récits de vie, « de lutte et d’épreuves » qu’elle traduit en musique, notamment dans certains titres de Citizen Alien. « Il y a, par exemple, l’histoire de mon arrière-grand-mère japonaise pendant la Première Guerre mondiale, qui est venue vivre au Canada. Et il y a aussi des histoires sur les immigrants islandais [et] irlandais qui étaient en quarantaine lors de l’épidémie de variole », partage-t-elle.

Pour la chanteuse, ses chansons sont une manière de célébrer ses ancêtres et d’entretenir le devoir de mémoire. « J’étais tellement intéressée par notre patrimoine et les défis auxquels ces arrivants ont été confrontés. Ce sont souvent des parcours vraiment édifiants. Mais, dans le lot, tout n’est pas déprimant, j’aime faire ressortir de ces histoires la force et l’espoir, détaille l’artiste. Nous plongeons donc à travers les chansons dans des zones plus sombres de l’histoire, en mettant en lumière ces situations et en célébrant les oubliés. »

Le festival Folk On The Rocks aura lieu du 15 au 17 juillet à Yellowknife.

Écoutez l’entrevue et une chanson


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.