15e anniversaire du CDÉTNO : Le recrutement à l’honneur

21 septembre 2018
Stéphanie Vandeputte et Brian Weadick, devant une armoire de L'habit fait l'emploi. En 2014, ce projet du Carrefour Carrières fournit des vêtements gratuits pour les 
chercheurs d'emploi. (Archives L'Aquilon)

Stéphanie Vandeputte et Brian Weadick, devant une armoire de L'habit fait l'emploi. En 2014, ce projet du Carrefour Carrières fournit des vêtements gratuits pour les chercheurs d'emploi. (Archives L'Aquilon)

La reprise et la bilinguisation du Carrefour Carrières, un haut fait du CDÉTNO.
Anne-Christine Boudreau a occupé le poste de directrice générale du CDÉTNO de 2013 à 2015. après avoir été coordonnatrice à la stratégie d’attraction de l’organisme.


Elle a contribué à deux éléments majeurs de la démarche de l’organisme, le recrutement des employés et la bilinguisation du Carrefour Carrières des TNO. « Je me suis attirée moi-même, ironise-t-elle, puis j’ai attiré d’autres personnes. » Mme Boudreau a participé à différentes campagnes de recrutement au Canada et à l’extérieur, Destination Canada ou Faites le saut, où le CDÉTNO représentait les offres et services de ses membres.


L’impact de ces campagnes de recrutement est difficilement quantifiable puisqu’avec les démarches nécessaires pour obtenir des permis de travail, il faut parfois attendre deux ans avant d’en voir le résultat. Au fil des ans, le CDÉTNO a tout de même commencé à répertorier le nombre des personnes qui se sont installées aux TNO à la suite de ces campagnes.

Carrefour Carrières
Mme Boudreau, qui travaille actuellement comme agente de développement économique des Îles-de-la-Madeleine considère, également qu’un des gros succès du CDÉTNO est d’avoir pris en 2013 l’administration du Carrefour Carrières des TNO. « Ça a assis la crédibilité du CDÉTNO, affirme-t-elle, et nous l’avons transformé en centre de services bilingues. »


L’ancienne directrice se souvient également d’avoir participé à deux missions de recherches d’investissements en Abitibi, une région minière québécoise, avec des représentants du monde des affaires et de l’industrie des TNO, aussi bien autochtones qu’anglophones.


« Nous nous sommes servis de notre francophonie comme d’une excuse, en faisant finalement ce que n’importe quelle agence économique aurait fait pour tout le monde », affirme-t-elle avec, suppose-t-on, un brin d’ironie. Le CDÉTNO comptait entre 80 à 100 membres à son époque, alors qu’ils sont aujourd’hui un peu moins de 50, selon le site Internet de l’organisme.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561