La colonne du 4 mai 2018

 
Fonds anti-pauvreté
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Glen Abernethy, a annoncé les 43 projets locaux de lutte contre la pauvreté retenus par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) pour l’exercice 2018-2019. Plus d’un million de dollars seront injectés dans ces initiatives communautaires et autochtones.. Pour l’exercice 2018-2019, les responsables du Fonds ont reçu plus de 60 propositions. Les sommes allouées pour cet exercice vont de 5 000 $ à 50 000 $.

Transport
Ottawa a récemment informé le GTNO que l’approbation du financement pour planifier et construire la route d’accès à la province géologique des Esclaves n’avait pas été obtenue lors de la première étape d’évaluation des demandes de financement. Mais le GTNO renouvèlera sa demande au Fonds national des corridors commerciaux.

Futur minier
Dans son dernier rapport sur le futur minier des territoires, le Conference Board du Canada dresse un portrait plutôt sombre de l’avenir minier des TNO. Selon l’organisme, la production de diamants déclinera dès cette année et les trois mines en opération fermeront leurs portes en 2035. L’ouverture vers 2020 de deux mines de métaux ne suffira pas à compenser le déclin de l’industrie du diamant. Près de 1300 travailleurs vivant aux TNO devraient perdre leur emploi d’ici 2035, ce qui se traduira par une migration interprovinciale.

Mines
GGL Resources Corp a annoncé le 24 avril l'acquisition de trois propriétés diamantifères situées dans le district du Lac de Gras. La plus large d’entre elles est la propriété Bishop, qui est composée de 37 nouvelles concessions minières et d’une concession déjà existante, fait en tout 30,667 hectares.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages