S'abonner à Médias Ténois

La Saskatchewan prête à recevoir les terres rares des Territoires du Nord-Ouest

22 septembre 2022
Le minéral enrichi par le trieur à base de capteurs est entassé dans de gros sacs qui prendront la route vers Saskatoon. (Crédit photo : Marie-Soleil Desautels)

Le minéral enrichi par le trieur à base de capteurs est entassé dans de gros sacs qui prendront la route vers Saskatoon. (Crédit photo : Marie-Soleil Desautels)

Des représentants de la Première Nation des Dénés Yellowknives, du gouvernement des TNO et du Collège Aurora se sont joints aux délégations internationales rassemblées en Saskatchewan.

Thomas Ethier – IJL
Réseau.Presse – L’Aquilon

Une délégation des Territoires du Nord-Ouest était à Saskatoon, le 20 septembre, pour prendre part à un sommet sur les terres rares, organisé par la société Vital Metals. La minière a saisi l’occasion pour procéder au dévoilement officiel de sa nouvelle usine de traitement de la capitale de la Saskatchewan, dédiée aux terres rares extraites aux TNO, à la mine Nechalacho.

Une portion de l’évènement axé sur l’industrie des minéraux dits « critiques » a été consacrée aux communautés engagées dans les activités de la mine qui débutait ses activités en mars 2021. L’évènement de deux heures et demie – baptisé « Lumière sur les Territoires du Nord-Ouest » – aura remplacé l’inauguration officielle du site situé à l’est de Yellowknife, qui n’aura finalement jamais eu lieu.

« Nous espérions pouvoir organiser l’ouverture officielle de la mine Nechalacho en 2021, mais la COVID-19 nous en a empêchés. Nous combinons l’évènement à l’inauguration de l’usine à Saskatoon cette semaine », a indiqué à Médias ténois le vice-président de la stratégie et des affaires corporatives pour Cheetah Resources et Vital Metals, David Conelly.

Des représentants du Collège Aurora ont par ailleurs été invités à prendre part à un panel regroupant cinq établissements d’enseignement postsecondaire, portant sur la préparation de la main-d’œuvre des TNO et de la Saskatchewan aux futurs emplois découlant des activités de la mine Nechalacho. L’établissement d’enseignement est actuellement en processus de transition vers l’ouverture de la future Université polytechnique des TNO, prévue pour 2024.

 

De grandes attentes pour Nechalacho

La mine Nechalacho devenait en 2021 la toute première mine canadienne à extraire des minéraux dits critiques, essentiels, notamment, à la fabrication des batteries pour voitures électriques, éoliennes et téléphones cellulaires. Le gouvernement fédéral parle de « minéraux et métaux nécessaires à l’atteinte de l’objectif de carboneutralité d’ici 2050 », selon ce qu’on lit dans un communiqué du ministère des Transports.

« Le monde a faim de terres rares, affirme M. Connelly. Nos partenaires veulent un approvisionnement en terres rares qui soit indépendant de la Chine et de la Russie. » Vital Metals entend, selon lui, doubler la production de la nouvelle usine au cours des prochaines années.

La minière a récemment conclu une entente d’approvisionnement à long terme avec le groupe Schaeffler, fabricant allemand de composantes automobiles, qui fournit notamment les moteurs électriques au constructeur Volkswagen. « Nous nous attendons à ce que la mine Nechalacho soit un fournisseur majeur de l’industrie automobile, et de l’industrie de l’énergie éolienne », indique M. Conelly.

En pleine émergence au pays, le secteur des minéraux critiques génère de grandes attentes pour l’économie des Territoires du Nord-Ouest, le GTNO entrevoyant d’ores et déjà sa place à la table des leadeurs de l’industrie canadienne des nouvelles technologies à faible empreinte carbone. Dans son Budget 2022, Ottawa entend investir 3,8 milliards $ pour la mise en place de la toute première stratégie sur les minéraux critiques au Canada.

Sur le plan environnemental, Vital Metals a annoncé certaines mesures visant à réduire la lourde empreinte carbonique associée à l’exploitation minière. La minière souhaite notamment électrifier les véhicules miniers, une opération qui n’est pas viable à l’heure actuelle puisque le site est alimenté au carburant. Selon M. Connelly, la compagnie serait en discussion avec le GTNO dans le cadre du projet d’expansion de la centrale hydroélectrique Talston, avec pour objectif de faire passer la ligne de transmission près de la mine.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.