L’essor de la musique classique_5

À la deuxième partie du XVIIe siècle, à Venise, Antonio Vivaldi explore, maitrise et enseigne des techniques et habiletés pour que les doigts d’une main contrôlent les mouvements ondulants de l’archet avec des mouvements fluides, saccadés ou soutenus (bariolage, martelé, ricochet, spiccato, staccato, saltatoire, trémolo, légato…), en même temps que les doigts de l’autre main dansent sur une ou plusieurs des quatre cordes pour faire vibrer des microtons situés entre les notes des quatre octaves du violon, en bougeant agilement (démanche, glissando, trilles, batteries, vibrato…).

En même temps, à 220 km à l’ouest de Venise, dans le village de Cremona, deux génies luthiers étudient les propriétés sonores et résonatrices de différents bois, gluants et vernis pour fabriquer les meilleurs violons du monde : Guiseppe Guarneri del Gesu et Antonio Stradivarius, anciens élèves de Niccolo Amati, probablement le meilleur luthier parmi ceux qui les précèdent.


Ils étudient principalement les propriétés des bois d’alisier, d’ébène, d’épicéa, d’érable et autres, tout en tenant compte de leur âge pour les utiliser dans la construction de différentes parties du violon, ils les immergent dans des résines pour augmenter leur résistance et leur résonance. Ils collent la table et le fond avec des parois latérales en utilisant des colles spéciales. Le tout en étudiant minutieusement les dimensions du violon et les angles de la voute et du fond de la boite de résonance pour une sonorité puissante et l’exactitude des notes. Enfin, pour préserver le violon, ils utilisent des vernis spéciaux pour préserver la sonorité et la résonance. Parmi les instruments fabriqués par ces trois génies luthiers, les plus fameux sont ceux qui ont été fabriqués par Antonio Stradivarius et qui ont des noms propres. Celui qui est appelé le Messie est évalué à plus de trente-millions de dollars canadiens.


Dans ce contexte, et à la même période, en 1653, un autre grand violoniste et compositeur nait à Fusignano (village situé à 170 km au sud de Venise) : Arcangelo Corelli. Il étudie le violon dans son village sous la guidance de son père jusque l’âge de treize ans, lorsqu’il part a étudier à l’académie philharmonique de Bologne fondée par Vincenzo Maria Carrait, institution associée à l’université de Bologne, première université du monde créée à la fin du XIe siècle.


L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h,
les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561