L'essor de la musique classique_23

27 février 2020
L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h,
les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com.

L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h, les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com.

Georg Friedrich Händel a vingt-trois ans quand il compose la musique de l’oratorio Il triunfo del tempo e del disinganno (ayant comme livret un texte écrit par le cardinal Benedetto Pamphili) et le présente à Rome. Pour cet oratorio, il reprend l’une des mélodies qu’il avait composées à Hambourg pour son opéra Almira, sur laquelle il superpose le texte écrit par Pamphili?: le résultat devient le célèbre aria Lascia la spina, cogli la rosa.
Cet oratorio, ainsi que les autres cantates religieuses du compositeur, d’une grande beauté musicale, attire l’admiration des membres de l’Académie pontificale d’Arcadie, qui l’invitent à faire partie des groupes de poètes et musiciens y œuvrant, dont Arcangelo Corelli, et Alessandro et Domenico Scarlatti.
Durant la période baroque, l’Académie pontificale d’Arcadie regroupe plusieurs poètes et compositeurs de musique vocale et instrumentale qui travaillent pour l’épuration de la langue italienne dans sa structure lyrique, notamment selon le critère de prioriser la beauté des images projetées par la parole en reprenant la structure des règles poétiques forgées dans l’Antiquité gréco-latine.
Elle applique ceci aux postulats que la Camerata florentine propose pour les compositions vocales en critiquant l’incompressibilité lyrique des compositions polyphoniques à multiples voix.
Georg Friedrich Händel, malgré son origine germanique et sa religion luthérienne, réussi à intégrer cette académie; sa composition La resurrezione (oratorio dont l’auteur du livret est Carlo Sigismondo Capece) est dirigée par Arcangelo Corelli en 1708.
La présentation de cet oratorio et le talent de Händel pour composer de belles structures mélodiques attire l’attention du cardinal Vicenzo Grimani, vice-roi de Naples, dont le royaume fait partie du Saint-Empire romain germanique et non des États pontificaux, où l’opéra est interdit. Ainsi, le cardinal invite Händel à séjourner à Naples, cité où il compose plusieurs cantates profanes, dont la sérénade Aci, Galatea e Polifemo pour un mariage ducal, et un de ses opéras célèbres?: Agrippina, dont l’auteur du livret est le cardinal Grimani. Cet opéra est présenté avec un succès éclatant 27 fois au Théâtre San Giovanni Grisostomo de Venise en 1709; durant ces représentations, Händel entre en contact avec d’autres compositeurs vénitiens tels qu’Antonio Vivaldi, et des compositeurs venus de partout en Europe.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561