L'envol de la musique classique dans le romantisme_3

 Fernando Sor épouse, en 1822, Félicité Hullin, ballerine et chorégraphe de ballet avec qui il coopéra pour la présentation de son ballet Cendrillon à Londres. Lorsqu’ils retournent à Paris, ils reçoivent l’invitation du théâtre Bolchoï de Russie pour présenter cette œuvre à Moscou. La présentation a un grand succès, mais deux années plus tard ils divorcent. Félicite reste à Moscou, alors que Fernando continue de voyager en Europe et de présenter ses œuvres jusqu’à ce qu’il décide de s’établir, en 1827, à Paris, ville qui rayonne à nouveau dans les arts après un demi-siècle de la grande révolution. C’est là qu’il écrit son célèbre livre Méthode pour la guitare qui est considéré comme la première et plus grande contribution à l’étude de la guitare classique. Son contenu ne porte pas seulement sur les façons de jouer de cet instrument, mais sur la théorie de la musique, des échelles, de l’harmonie et de la composition. Il demeure à Paris et voyage sporadiquement dans des villes importantes de l’Europe pour présenter ses œuvres jusqu’à son décès en 1839. Il laisse au patrimoine mondial plus de 220 œuvres dont la majorité est des compositions pour guitare, 69 pour voix (deux sont des opéras), 49 compositions pour piano à quatre mains et neuf ballets.

 

Félicité Hullin, de qui Fernand Sor se divorce à Moscou, joue un rôle important dans le développement du ballet en Russie. Historiquement, le ballet nait à Paris. Il cristallise l’amalgame du théâtre, de la danse et de la musique classique pour représenter des récits. Son origine est configurée par une force symbolique puissante conçue par Catherine de Medici et Balthazar de Beaujoyeux dans Circé ou le Ballet comique de la reine, complexe symbolique dont les cardinaux Richelieu et Mazarin polarisent vers la conception du Ballet de la nuit qui légitime la divinité royale de Louis XIV à la salle du Petit-Bourbon à Paris en 1653. C’est à ce moment que le ballet devient un des genres de spectacles de musique classique façonnés par des chorégraphes qui structurent et systématisent de plus en plus les pas des danseurs. Parmi les plus importants chorégraphes se retrouve Pierre Bouchard, qui en 1700 codifie les cinq positions fondamentales du ballet, suivi par Jean-George Noverre qui vers 1760 introduit les expressions faciales et certaines gestuelles pour représenter les émotions. Félicité Hullin est la récipiendaire de ces connaissances. Elle les transmet à Moscou, et devient la première femme chorégraphe de la Russie.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561