L'envol de la musique classique dans le romantisme_23

En France, la philosophie du romantisme, comme on la conçoit dans le domaine des arts et des lettres, provient des réflexions des philosophes des Lumières parmi lesquels René Descartes avait pavé la voie à Diderot, à D’Alembert, à Voltaire, à Montesquieu et à Rousseau en mettant de l’avant la nécessité de guider l’entendement du réel par un raisonnement analytique et synthétique. Par ce leitmotiv, le penseur libère les idées de la tutelle dominatrice des dogmes. À ce postulat, s’ajoute l’importance de l’individu et de sa liberté. Ces concepts inspirent la Révolution française et fondent l’émergence des nationalismes en Europe, durant et après les guerres napoléoniennes. Dans le romantisme, le faisceau rationnel des philosophes des Lumières se décompose dans le prisme des sentiments et des émotions humaines, tant au niveau individuel que dans l’expressivité et les identités nationales. De cette voie cognitive et créatrice, Madame de Staël, Victor Hugo et Hector Berlioz comptent parmi les principaux représentants en France.

En Allemagne ? qui, à cette époque, est plutôt la Confédération germanique, sous la gouverne de la Prusse et de l’Autriche ? l’axe structurel de la philosophie romantique se développe parallèlement aux structures philosophiques de la France. Parmi ses philosophes, Leibniz présente les fondations et Kant développe ses réflexions sur l’importance de la raison et propulse son postulat que l’Aufklärung (l’entendement éclairé) qui permet à l’homme de devenir mature et indépendant de tutelle. Son élève, Johan Gottfried Von Herder, et aussi Goethe, poussent ces idées rationalistes vers l’importance des sentiments et des émotions, distillant le mouvement Sturm und Drang (tempête et passion) qui, au romantisme, s’amalgame avec des mouvances nationalistes activées par les idées de Von Herder. C’est dans ce contexte intellectuel qu’émerge Robert Schuman qui matérialise ces idées dans ses écrits littéraires et musicaux.

Robert Schuman nait dans la ville de Zwickau, en Saxe, alors sous la gouverne de la Prusse. Il est le cinquième enfant d’Auguste Schuman et de Christiane Schnabel avec qui il passe son enfance et ses études en lettres au lycée de Zwickau. Son père, écrivain et libraire, est l’auteur d’un Lexique de Saxe et traduit des poèmes de Lord Byron. Il introduit Robert Schuman au monde littéraire et à la philosophie romantique, pendant que Johan Gottfried Kuntzch lui enseigne le piano et l’orgue à la cathédrale de Zwickau. Le jeune Robert a sept ans.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages