L'allonge Radio Taïga: Miraj & Puppy

Il y a un Miraj pour chaque occasion. Les rois de la nuit yellowknifienne préparent un set pour les fêtards et un autre pour les lève-tôt. (Courtoisie Miraj)

Il y a un Miraj pour chaque occasion. Les rois de la nuit yellowknifienne préparent un set pour les fêtards et un autre pour les lève-tôt. (Courtoisie Miraj)

Pour prolonger le plaisir des journées infinies de l’été boréal, chaque semaine Radio Taïga sort les chaises longues et s’étend avec un artiste en vedette au festival Folk On The Rocks 2019.

Cette semaine : Miraj & Puppy !


Avec leurs différents projets et alias, les membres du trio house Miraj & Puppy font danser les Ténois depuis plus de cinq ans. C’est Radio Taïga qui produisait en 2014 le premier concert de Sami Blanco à Yellowknife.


Musicien et DJ (il a officié du Mexique jusqu’au Mad Trapper d’Inuvik !) le Franco-Ténois en connait un bout sur ce qui fait bouger les fesses du Nord.


« Comme partout ailleurs, les classiques des années 1980 et des années 1990, ça pogne, dit-il. Mais sinon, c’est le funk et le disco qui marchent le plus sur le danse floor. Ce sont des musiques qui rejoignent tout le monde. Dans le funk, il y a le côté folk, le côté acoustique et le côté électrique, et en plus il y a une composante électronique. C’est un mélange qui unit toutes les différentes scènes en même temps. »

Avec Sami, le groupe est complété par Harrison Roberts, son complice de Miraj, et par Ashley Daw alias Puppy.
Pour Folk On The Rocks, Miraj & Puppy se sont à nouveau vu confier la mission de meubler l’environnement sonore d’une séance de Yoga, un exercice que connait bien la formation qui fait office d’orchestre maison au studio Taïga Yoga.
« Je fais de la musique ambiante, alors c’est un bon débouché, le yoga, rigole Sami Bianco. Souvent, ce que je conçois, ce sont des “bains de son” d’assez longue durée — disons d’une heure. Ça se marie bien avec le Yoga ou la méditation, parce que ça fait perdre la notion du temps. Mais pour Folk On The Rocks, avec Miraj, on va faire ça un peu plus dansant que loungy. Quelque chose de new age avec du beat. C’est une prestation qui aura lieu le matin, alors on veut aussi réveiller les gens. »


Y compris ceux qui n’auront pas vraiment dormi.

Sons, formes et couleurs
Dans l’approche de la création musicale de Sami Bianco, l’aspect visuel est toujours présent. Celui qui s’exprime aussi par le médium de la peinture entrevoit l’art comme un continuum.


« Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours eu cette impression que la musique est associée à des formes et des couleurs. J’ai toujours été sensible à ça. Pour moi, la peinture et la musique, ça a toujours fait partie d’une seule et même chose. Quand je peins, c’est comme si je rédigeais mes partitions. »
Plus que six semaines avant Folk On The Rocks !


La semaine prochaine dans L’allonge : Wintersleep

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages