S'abonner à Médias Ténois

L’AFCY joue carte sur table

23 septembre 2005
0 Commentaire(s)
La vingtième* année d’existence de l’Associaton franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) n’aura pas été la plus facile. Lors de l’Assemblée générale annuelle de l’organisme, qui avait lieu le 17 septembre, le président Martin Dubeau l’a admis très explicitement.

L’année 2004-2005, a résumé Dubeau dans son patois de circonstance, « ça a été pas mal bumpeux ». On se souviendra que les présidents se sont succédés au conseil d’administration, que la directrice a été licenciée, que son poste est demeuré vacant durant quatre mois et que l’AFCY a pris part à quelques prises de bec avec d’autres organismes du réseau associatif franco-ténois, notamment quant au projet de centre scolaire-communautaire.

Pour le président de l’AFCY, le fardeau a parfois été lourd à porter. Car, a-t-il dit, reprenant la formule du sulfureux administrateur André Boulanger, quand tu es président « c’est toi qui a la cible dans le dos ». Mais Dubeau, dont le mandat a été renouvelé, a dit vouloir « se sortir du misérabilisme et de la victimisation ». L’année 2005-2006, espère-t-il, insufflera une énergie nouvelle à l’association.

Le président estime que l’organisation doit revenir à sa mission première : organiser des activités en français dans la capitale des Territoires du Nord-Ouest. On souhaite travailler dans l’esprit de la Fête du vingtième, qui avait remporté un immense succès, cet hiver. Carmen Moral-Suarez, la nouvelle directrice embauchée à la toute fin de l’exercice 2004-2005, a indiqué que cette fête lui avait donné une première impression fort réjouissante de la communauté franco-yellowknifienne. « Ça m’a montré ce que c’est l’AFCY : on chante, on danse, on se réunit, on a du fun », a-t-elle dit.

Même si en raison de la réorganisation qui s’opère au sein de l’organisme l’AFCY n’a pas participé aux festivals Raven Mad Daze et Folk On the Rocks cette année, on compte bien offrir une programmation variée. En plus des « Je-dis en français » hebdomadaires et de la célèbre cabane à sucre du Caribou Carnaval, une fête d’Halloween et un réveillon de Noël sont prévus. On compte également redémarrer le Ciné-club, créer un répertoire des créateurs francophones de Yellowknife et peut-être préparer un spectacle de musique. Beaucoup de possibilités de bénévolat pour les membres, en somme. La directrice a également mentionné que l’association s’attendait à recevoir du financement pour certains projets spéciaux. Il est à prévoir que Radio Taïga, qui appartient à l’AFCY, embauchera un employé. On parle aussi de créer un poste temporaire d’agent de développement, à l’AFCY.

En outre, le site Web de l’association, inactif depuis plusieurs mois, devrait être rénové de même que les statuts et règlements de l’organisme. Des comités seront formés pour réaliser ces différents projets. Si ça vous intéresse de les joindre, signalez votre intérêt à l’AFCY.