Kronik Inuvik

Maintenant que mon départ est imminent, je tombe en amour tous les jours que la création me recrache et je n’ai plus du tout envie de par-tir.

Quelle idée! Quitter le plus merveilleux bord de bras de fleuve au monde! En ce moment : verdoyant, florissant, solarisant à souhait! Et on a sorti le gilet en filet pare-moustiques, parce qu’il n’est pas question de se laisser intimider, ni par eux ni par les grizzlis, d’ailleurs. L’autre nuit, une heure du matin, gros soleil, je sortais du boisé, une fille m’a engueulée : Don’t you walk by yourself in the bush! There’s been so many bears sightings! J’ai dit don’t you worry, j’ai côtoyé les ours toute ma vie. Je n’ai pas peur; je sais leur parler… Pour toute réponse, elle a dit : Watch him! Et le gars de faire un flip arrière dans le creek ! Et puis j’étais pas seule, j’étais au camp à William. Il a monté sa tente à côté de mon spot. Mon spot, turns out, c’est son spot. J’y suis la bienvenue. Amis tout de suite. Un sacré bel humain. D’autant plus précieux que la maladie de la mort le tient. L’étincelle à l’œil, l’humour prêt à mordre à tout moment et une soif sans fin. Un esprit libre dans un corps condamné. Une tumeur au cerveau. Il a long-temps travaillé dans un bureau, il préfère main-tenant avoir la paix et finir sa vie ici, au bord de l’eau du Mackenzie. Quelle idée : Quitter ces gens-là! Tellement sweet, tellement beaux, ces natifs du delta. Un peuple rieur aussi, rempli de joie et du « bon esprit ». Même dans la rue. Surtout dans la rue! Les « sans-abris » sont les personnes les plus sympathiques et solidaires d’Inuvik! Le comité d’accueil de la ville toujours dehors à saluer les gens! Ils ne quémandent rien. Ils donnent…! Des chars d’amour en pleine gueule! Ils vont me manquer… Que la force et le beau temps soient avec eux!


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages