Kronik Inuvik

 Le regard cross side, la bouche écumeuse, elle dit : je suis chronique mais pas that chronic.

Chronique du fond du bar. Quand t’en as trop tes yeux et plein ton casque des phares du soleil et de ton salon en solo, tu vas trouver trou dans les antres sombres et salvateurs du Mad Trapper. Là-bas, y’en a pas de fenêtres… Et plein d’autres, joyeux rescapés. Beaucoup d’espace, quelques projecteurs de discothèques, des lumières rouges de Noël. On s’y sent la nuit. On parle habitudes de buvage et aigles à tête blanche. J’en ai vu un voler très bas. Je pense : la saison des amours, les corbeaux, les œufs dans les nids, les nids dans les petits willows… L’arbre n’est pas dans ses feuilles mais dans ses bourgeons. Les aigles cherchent des fœtus à bouffer. Peut-être. Les pilotes-douche font les coqs autour de la table de billard. Les poules de brousse ne veulent rien savoir. Je savoure. Elle part chercher deux autres bières et se gazéifie dans l’atmosphère. Je reste seule avec tout le monde. Ça se peuple et s’intensifie. Le son ambiant, la musique, les rires, les voix. Je vois de la fumée du côté de la table de pool, je me dis qu’il a tiré fort en sale pour que ça fume de même ! Un nuage de craie ! Je réalise : de la vapeur. De la vapeur flotte et danse comme un fantôme évanescent au-dessus du tapis rouge délavé. Buzzé. Les gars à côté se passent le vapoteur. À voir la face qu’ils font, c’est pas juste de la glycérine qu’ils tètent là… ! Ah ! Clandestino. Droit devant, sur la piste de danse, une fille se déchaine avec des mouvements rapides, saccadés, robotiques, l’effet stroboscope – comme sur de la grosse techno, sauf qu’on joue du Johnny Cash !!! Le dieu des dieux de la musique country ! Et manifestement un favori d’Inuvik. Allez figurer… 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages