Kronik Inuvik

 Poisson d’avril !

Cette semaine, je n’ai positivement rien à dire, alors pas de chronique comme telle, mais plutôt le partage de belles retrouvailles dans un vieux cartable. Avec les 5e – 6e années d’Allain St-Cyr, on s’est souvent adonnés à des jeux de langue et de poésie d’inspiration surréaliste, dont celui-ci, baptisé les « cadavres exquis philosophiques ».

La classe est séparée en deux. D’un côté, on écrit des noms communs qui ne sont pas des « choses »; sentiments, idées, notions abstraites… Exemples à l’appui. De l’autre, on écrit des comparaisons. C’est… C’est comme… On s’efforce à l’image poétique… Puis, on les met dans deux chapeaux et on associe ce qui sort magiquement en même temps. Voici donc quelques très bons coups des jeunes et de notre ami le hasard… : La fierté… C’est comme une vedette qui meurt d’une crise cardiaque. L’amour… C’est comme un oiseau qui chante au matin, sauf que son bec est plein de beurre d’arachides. La magie… C’est impossible à manger. La vie… C’est comme un catcheur masqué qui te saute dessus. La beauté… C’est comme le soleil qui te rend aveugle. La joie… C’est comme une forêt enchantée. Le plaisir… C’est une belle journée à ta cabane. Le racisme… C’est comme une pomme pourrie dans un jardin gelé. La guerre… C’est une forêt où les animaux sont sans cœur. Le bonheur… C’est un cauchemar qui ne finit jamais. La fin du monde… C’est comme quelqu’un qui te vole les ailes. La tristesse… C’est un cerveau tout vide comme la nouvelle vie. La mort… C’est comme une vague qui s’écrase sur la plage. La sagesse… C’est un oiseau qui vole le son de la vie et communique sans mots. La musique… C’est comme une amie précieuse. La pureté... C’est une inspection du ciel qui te fait perdre la vue. Le printemps... C’est un hibou aux yeux d’or.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages