Jour de fête et jour de gloire à Allain St-Cyr!

Après les confrontations, la collaboration... Des élus du gouvernement ténois visitent les nouveaux espaces de l’école Allain St-Cyr de Yellowknife. Ici, la directrice et le président de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest, Yvonne Careen et Simon Cloutier, entourent Caroline Cochrane et Wally Schumann respectivement ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, et ministre de l’Infrastructure. (Courtoisie : GTNO)

Après les confrontations, la collaboration... Des élus du gouvernement ténois visitent les nouveaux espaces de l’école Allain St-Cyr de Yellowknife. Ici, la directrice et le président de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest, Yvonne Careen et Simon Cloutier, entourent Caroline Cochrane et Wally Schumann respectivement ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, et ministre de l’Infrastructure. (Courtoisie : GTNO)

Enfin le moment attendu depuis si longtemps pour la communauté francophone de Yellowknife!

Le 6 novembre dernier, l’école Allain St-Cyr (ÉASC) a inauguré son gymnase, le premier depuis 28 ans d’existence. Il y a de quoi célébrer, d’autant plus qu’il a fallu de nombreuses années de persévérance et plusieurs individus engagés pour réaliser ce rêve. Revoyons les étapes de ce projet des 15 dernières années.

2003 – Demande d’agrandissement de l’école Allain St-Cyr
L’espace de l’école Allain St-Cyr, construite en 1998 à côté de l’école William MacDonald, ne suffit plus à l’augmentation du nombre d’élèves inscrits à cette école. Des locaux spécialisés de niveau secondaire et un gymnase pour assurer une éducation de base, tel que stipulé dans les programmes éducatifs du gouvernement ténois, sont manquants.

L’Association des parents ayants droit de Yellowknife (APADY) reçoit un avis juridique qui justifie une poursuite judiciaire envers le gouvernement territorial pour obtenir gain de cause dans l’agrandissement de l’ÉASC. La Commission scolaire francophone de division (CSFD) autorise la demande officielle de financement pour l’agrandissement.

2005 – L’APADY gagne sa cause
Le juge franco-albertain Vital Ouellette ordonne au gouvernement ténois d’accommoder l’École Allain St-Cyr dès la rentrée scolaire 2005 quant à la disponibilité d’un gymnase et de transport par autobus associé, de locaux de sciences et d’arts et de deux salles de classe supplémentaires.

2007/2008 – Construction de la Phase I de l’agrandissement de l’ÉASC
La Phase I de l’agrandissement de l’ÉASC voit le jour en 2008. Cet agrandissement est autorisé après quelques mois de discussion entre le gouvernement ténois et l’APADY sur la mise en place des mesures ordonnées par le juge Ouellette et permettant une éducation de même niveau que les écoles anglophones des Territoires du Nord-Ouest. Le gouvernement ténois promet la construction de la Phase II, qui inclut un gymnase, sans y donner d’échéancier.

2010 – L’APADY de nouveau en cour
Les échanges des deux dernières années entre l’APADY et le gouvernement concernant la Phase II de l’agrandissement de l’ÉASC ayant abouti à une impasse, l’APADY poursuit le gouvernement ténois afin de donner suite aux exigences requises pour offrir une éducation aux élèves francophones répondant au programme gouvernemental.

2012 – On donne raison à l’APADY
La juge Charbonneau statue que l’école Allain St-Cyr a droit à un gymnase de 500 mètres carrés muni de vestiaires et de douches ainsi que de salles spécialisées de niveau secondaire. D’autre part, elle autorise la commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest (CSFTNO) à inscrire des élèves au-delà des critères établis par le gouvernement. Ces critères d’élèves ayants droit sont: un parent francophone ou un parent ayant reçu une éducation en français ou un autre enfant de la même famille ayant reçu une éducation en français. Les clientèles visées au-delà de ces critères sont les immigrants francophones, les non-ayants droit de descendance francophone et les immigrants ne parlant ni français ni anglais. Le gouvernement porte la décision en appel.

2015 – Dure volteface
La Cour d’appel ténoise annule les recommandations de la juge Charbonneau et donne le plein pouvoir de l’admission des élèves de non-ayants droit de la CSFTNO au gouvernement. La Cour annule également l’agrandissement de l’ÉASC sauf pour la construction d’un gymnase. La CSFTNO se tourne vers la Cour Suprême du Canada qui refuse d’entendre ses arguments.

2016 – Un gymnase, c’est officiel!
Plusieurs discussions sont effectuées avec le ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, Alfred Moses, concernant les décisions de la cour d’appel. Des discussions qui portent fruit, car un changement dans l’admission des élèves est approuvé et l’agrandissement de l’ÉASC est entamé. En effet, le gouvernement autorise l’admission d’élèves non-ayants droit à la CSFTNO avec l’acceptation du ministre jusqu’à une capacité maximale de 85% des limites des écoles. Également, le gouvernement prévoit des fonds pour construire le gymnase de l’ÉASC. La CSFTNO sollicite Patrimoine canadien et la ville de Yellowknife pour le financement d’une construction répondant adéquatement aux besoins des élèves.

2017/2018 – Chantier de construction à Allain St-Cyr
En ce 2 juin 2017, l’ÉASC assiste à la première pelletée de terre de la construction de l’agrandissement de l’école. Un agrandissement qui comprend un gymnase de 476 mètres carrés doté d’une scène, de deux classes polyvalentes et de deux classes d’enseignement pour les élèves ayant des besoins spéciaux. Le gymnase sera également disponible à des fins communautaires. Le gouvernement ténois finance le projet d’un montant de 12.8 millions de dollars. Malgré les refus de financement de Patrimoine canadien et de la ville de Yellowknife, il est possible d’obtenir cet agrandissement grâce aux appels d’offres qui s’avèrent moins onéreux que prévu. Une campagne de financement privée est entamée par la CSFTNO pour l’achat d’équipements électroniques et de cuisine. En date du 26 octobre 2018, le baromètre de L’Aquilon affiche une somme amassée de 98408$, alors que l’objectif est de 150 000$.

À la lumière de ces années mouvementées, il est important de souligner le travail soutenu de diverses personnes à défendre les droits des francophones en milieu minoritaire au Canada. L’école Allain St-Cyr est désormais en mesure de mieux répondre aux besoins des élèves francophones de Yellowknife. Un plus grand espace physique, des locaux et des équipements spécialisés pour l’enseignement secondaire et un gymnase qui permettra de recevoir diverses équipes sportives et autres organisations auront certainement un impact positif sur le sentiment d’appartenance des élèves et sur la rétention de ceux-ci jusqu’à l’obtention du diplôme d’enseignement secondaire.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de nouvelles
Journaliste à Yellowknife |
Marie-Soleil Desautels
Journaliste à Hay River | Thomas Chabot
Journaliste IJL | Thomas Ethier
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867-766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4T
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
614 – 115, rue George, Oakville, ON L2J 0A5
T 905-599-2561