S'abonner à Médias Ténois

Josée Clermont au Temple de la renommée de l’éducation des TNO

Josée Clermont a été directrice générale du Collège nordique francophone de 2015 à 2022. (Crédit photo : Thomas Ethier)

Josée Clermont a été directrice générale du Collège nordique francophone de 2015 à 2022. (Crédit photo : Thomas Ethier)

À la barre du Collège nordique de 2015 à 2022, Josée Clermont a été intronisée, avec quatre de ses homologues, au Temple de la renommée de l’éducation des Territoires du Nord-Ouest de 2022.


Aujourd’hui retraitée, l’ancienne directrice générale a été reconnue pour avoir dirigé la création de programmes d’enseignement permettant de créer des liens entre les nouveaux arrivants et les groupes autochtones.

Le ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, R. J. Simpson, a présenté ce mercredi 22 juin, par communiqué de presse, les huit personnes méritantes de 2021 et 2022. Les galas ayant été annulés en raison de la pandémie de COVID-19, les présentations ont été faites par vidéo.


Personnes intronisées en 2021 :

Frank Galway – Prix spécial du ministre

Pauline Tardiff

Ed Lippert

Neil Penny


Personnes intronisées en 2022 :

Adrien Amirault – Prix spécial du ministre

Deborah Reid

Josée Clermont

Eugène Roach


Nommées par des collègues, des élèves, des administrations scolaires et des membres de la collectivité, les personnes méritantes ont été intronisées « en reconnaissance de leur contribution à la profession, de leurs compétences en leadeurship, de leur soutien à l’autochtonisation de l’enseignement, de l’étendue de leur influence et de leur apport à la collectivité », peut-on lire.


Défenseure des langues et cultures autochtones

Présentée comme une ardente défenseure des langues et des cultures autochtones, Josée Clermont a notamment été reconnue par le ministère pour ses efforts permettant de créer des liens avec entre les peuples autochtones et les nouveaux arrivants, et contribuant à préserver et promouvoir les langues et les cultures autochtones.


Le ministère souligne notamment que le Collège nordique francophone a été mandaté pour offrir le seul programme de cours de langue pour les immigrants au Canada reconnu aux TNO. « Josée Clermont a été à la tête de la transformation des activités du collège afin qu’elles répondent davantage aux besoins et aux aspirations de la communauté, et pour soutenir les nouveaux arrivants aux Territoires du Nord-Ouest », souligne-t-on.


Mme Clermont a notamment chapeauté la création d’un programme d’enseignement du tlicho et d’un programme de mentorat jumelant des apprenants du tlicho avec des ainés dénés, des initiatives qui ont valu au Collège nordique francophone le Prix du Cercle du ministre pour la culture et le patrimoine.


On mentionne notamment la création, en 2020, sous la direction de Mme Clermont, du cahier d’apprentissage du français langue seconde Rendez-vous nordiques, dont les exercices sont entièrement rédigés et illustré autour des réalités vécues dans les collectivités.


Le Collège nordique francophone cherche aujourd’hui à obtenir le titre officiel d’établissement postsecondaire, et de déménager ses locaux au sein d’un futur campus de l’Université Polytechnique. « J’aurais aimé assister à ces changements ! Mais il est temps de passer le flambeau et je suis persuadée que la personne qui héritera de ces dossiers y parviendra. Les fondations sont maintenant en place », a indiqué Mme Clermont avant son départ du collège, en janvier 2022.


Prix spécial du ministre

Plus haute distinction accordée par le Temple de la renommée de l’éducation des TNO, le prix spécial du ministre a été accordé à Frank Galway pour l’année 2021 et à Adrien Amirault pour l’année 2022.


Adrien Amirault a consacré 27 années comme enseignant et administrateur, d’abord en Nouvelle-Écosse puis, à partir de 2001, aux Territoires du Nord-Ouest. « Ses collègues disent qu’il a eu une influence “incommensurable” sur le système d’éducation des TNO grâce à ses divers rôles », peut-on lire dans la présentation des méritants. Il a plus récemment été directeur général de l’Association des enseignantes et enseignants des TNO.


Frank Galway a débuté sa carrière en enseignement à l’École Moose Ker d’Aklavik, pour ensuite occuper les rôles d’administrateur, de surintendant et de négociateur pour l’Association des enseignants et des enseignantes des TNO. Il est notamment reconnu pour avoir plaidé en faveur de l’apprentissage à distance du Nord, et pour son rôle qualifié d’essentiel dans l’expansion du programme à 19 écoles des TNO. « Le dévouement de M. Galway envers une éducation adaptée aux cultures autochtones a été une source d’inspiration pour ses pairs », indique-t-on.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.