S'abonner à Médias Ténois

Jeux autochtones d’été : Yellowknife en pleine préparation

Épreuve du coup de pied double lors des Jeux d’hiver de l’Arctique de 2008, qui se sont déroulés à Yellowknife. L’athlète doit sauter et toucher la cible avec les deux pieds en même temps avant de retomber au sol sans perdre l’équilibre. (Crédit photo : Xander – Flickr)

Épreuve du coup de pied double lors des Jeux d’hiver de l’Arctique de 2008, qui se sont déroulés à Yellowknife. L’athlète doit sauter et toucher la cible avec les deux pieds en même temps avant de retomber au sol sans perdre l’équilibre. (Crédit photo : Xander – Flickr)

Le Cercle sportif autochtone des Territoires du Nord-Ouest entame la dernière ligne droite de la préparation de ses très attendus Jeux autochtones d’été. L’évènement, annulé l’année passée à cause de la pandémie, est aussi l’occasion de réunir un marché culturel, qui se tiendra le samedi 2 juillet et est organisé par le programme Arts TNO.

Les Jeux autochtones d’été, qui se tiendront du jeudi 30 juin au dimanche 3 juillet à Yellowknife, sont très attendus par la communauté. Après une succession d’annulations due à la pandémie, le comité organisateur a annoncé il y a quelques semaines la tenue définitive des jeux.

L’appel vient du programme de promotion des arts ténois du ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement. Les artistes, locaux ou non, qui souhaitent participer à mettre en avant leur art pendant les jeux d’été, sont invités à contacter l’organisation.

Quatre catégories d’âge peuvent se présenter à ces jeux d’été. L’âge minimum pour participer est de treize ans, et, comme le précise le site Web de l’évènement, les épreuves sont ouvertes à toutes et à tous, autochtones comme non-autochtones.

Sont annoncées au programme une vingtaine d’épreuves, avec un partage entre sports traditionnels inuits et dénés. La liste exhaustive des épreuves se retrouve sur le site du Cercle sportif autochtone des TNO.

Des athlètes du Canada et des États-Unis sont attendus à Yellowknife, pour se réunir, tenter de battre leurs records, et se préparer pour les futurs évènements, eux aussi longtemps décalés par la pandémie.

« Nous avons déjà une cinquantaine de personnes inscrites, et nous avons reçu bon nombre de questions et de marque d’intérêt de la part d’athlètes de Colombie-Britannique, d’Alaska et des trois territoires », explique Carson Roche, responsable de l’organisation pour le Cercle sportif autochtone de Yellowknife.

En janvier et février 2023 se tiendront également les Jeux d’hiver de l’Arctique sur les terres ancestrales des Cris, Dénés et Métis du traité 8 de la région Wood Buffalo dans le nord de l’Alberta. Cet évènement, qui se déroule habituellement tous les deux ans, avait été annulé en 2020 alors qu’il devait avoir lieu à Whitehorse, au Yukon.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.