S'abonner à Médias Ténois

Jamais deux sans trois : les Championnats d’athlétisme des TNO de nouveau annulés

Samuel Gilbert, de l’école Allain St-Cyr, en 2019 lors de la dernière édition des championnats d’athlétisme des TNO. (Crédit photo : Denis Lord – Archives L’Aquilon)

Samuel Gilbert, de l’école Allain St-Cyr, en 2019 lors de la dernière édition des championnats d’athlétisme des TNO. (Crédit photo : Denis Lord – Archives L’Aquilon)

À cause du manque de temps et de la hausse des cas de covid, les Championnats territoriaux d’athlétisme, également appelés Piste et Pelouse, sont annulés pour la troisième année consécutive.

« Un petit peu déçue d’annoncer que Hay River n’accueillera pas les Championnats territoriaux d’athlétisme des Territoires du Nord-Ouest cette année. Nous espérons pouvoir organiser cet évènement incroyable l’année prochaine. Prenez soin de vous. »

C’est par cette annonce, postée sur la page Facebook de l’évènement le 30 avril, que l’administratrice de la page Marilyn Bolt-Marshall a annoncé l’annulation de l’évènement sportif et scolaire le plus populaire des Territoires du Nord-Ouest.

Mme Bolt-Marshall a confié « ne pas être à l’origine de la décision », mais que cette dernière est intervenue après que le comité ait réalisé le peu de temps disponible pour organiser les Championnats.

« Habituellement, a-t-elle expliqué, nous commençons les préparatifs en janvier. C’est à ce moment-là que nous contactons les écoles. À ce moment-là, les restrictions étaient encore en place. Et quand elles ont été levées, il était trop tard. »

L’évènement reçoit chaque édition plus d’un millier d’athlètes, a continué Mme Bolt-Marshall. « C’était trop court pour tout organiser, et avec l’augmentation des cas de covid, nous avons décidé de repousser l’organisation des Championnats à l’année prochaine. »

La dernière édition s’est tenue en 2019, et l’édition avait été marquée par onze nouveaux records et une cérémonie d’ouverture qui avait marqué les esprits. Depuis, toutes les éditions ont été annulées pour cause de covid, avec notamment en tête les difficultés à gérer et loger plusieurs centaines d’enfants et de jeunes.

Contactée par Médias ténois, l’école Boréale de Hay River a confirmé, après avoir dû vérifier, que l’évènement était bien annulé, mais qu’une compétition serait tout de même organisée pour les écoles de la ville, comme mentionnée par Mme Bolt-Marshall, également sur la page Facebook de l’évènement.

Du côté de Yellowknife, l’école Allain St-Cyr n’avait visiblement pas anticipé sa participation à l’évènement. « Nous n’avions pas été informés que la compétition aurait lieu. [Son annulation] n’a donc rien changé pour nous, » témoigne Martin Deschesnes, enseignant responsable de l’éducation physique.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.