Rêves blancs : Iqaluit : Portrait du Nord

05 mai 2001
0 Commentaire(s)
Roch Archambault est arrivé dans le désert blanc « Iqaluit » le 28 décembre dernier. « J'ai vraiment réalisé que j'étais très loin de chez nous ! », avoue-t-il, se rappelant des dunes de neige qui accueillent le visiteur, à la sortie de l'avion.

Calme, dans son petit studio loué pour la modique somme de 900 $ par mois (!), Roch a longtemps rêvé de grands espaces, de paysages exotiques et de montagnes. Il rêvait du Tibet et le voilà au Nunavut. « Iqaluit me rapprochait des montagnes du Tibet avec ses grands espaces », souligne-t-il. « Ici, je vois vraiment que la nature a le dessus sur la technologie. » Il en a d'ailleurs eu plein la vue lors de son premier blizzard. « J'étais incapable de voir mes pieds. Parfois, tu trébuches sur un chien et tu ne sais quel objet t'arrivera sur la tête », raconte-t-il, en riant. Il ne sortira pas lors du prochain blizzard, promis !

Coordonnateur adjoint au service du multimédia et de l'audiovisuel à l'Association des francophones du Nunavut, Roch Archambault prépare des banques de données, tout en travaillant également pour le musée d'Iqaluit. Il s'occupe des archives afin de les relier au réseau des archives du Canada.

Toutefois, bien avant de pianoter sur son ordinateur, ce musicien a laissé flotter dans l'air des harmonies jouées au piano. Originaire de Hull, il a vécu à Mont-Laurier (Québec) pendant une dizaine d'années et c'est dans cette ville qu'il a débuté sa carrière de musicale. « J'ai joué sur tous les claviers, de l'orgue à l'ordinateur ! »

Il travaille maintenant à l'aide d'un ordinateur et produit une musique tridimensionnelle. « À l'aide de différents logiciels, un simple clic sur la souris te permet de faire bouger ton son partout. »

Il s'est donc mis au défi de construire son propre studio musical au Nunavut. Une petite pièce, une console, pas de fenêtre, qu'importe ! Il a bien l'intention d'aller jusqu'au bout du rêve et il compte bien demeurer dans la capitale du Nunavut pendant deux ans, armé de son fidèle séchoir à cheveux pour dégeler la serrure de son antre zen, qui fait sa capricieuse !
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages