S'abonner à Médias Ténois

Rétrospective 2021 : Inondations dans le Dehcho - La solidarité en action

06 janvier 2022
Une vue aérienne de Fort Simpson, suite aux inondations dues à la débâcle. (Crédit photo : FACEBOOK/DEHCHO STRONG)

Une vue aérienne de Fort Simpson, suite aux inondations dues à la débâcle. (Crédit photo : FACEBOOK/DEHCHO STRONG)

2021.05.21

Lorsque les inondations frappent les collectivités de Jean Marie River et de Fort Simpson, de nombreux Ténois mettent spontanément en place des initiatives pour venir en aide aux sinistrés. En quelques jours, ce sont des dizaines de milliers de dollars et des douzaines de tonnes de dons matériels qui sont amassés en aide directe aux familles éprouvées. Opérant hors des cadres institutionnels, ce sont des gens ordinaires et de petits entrepreneurs d’ici qui récoltent la grande majorité de ces dons.

L’un des moyens privilégiés est le réseau social Facebook où on récolte une quantité appréciable de biens et de denrées et où des mises à l’enchère permettent d’amasser des milliers de dollars. De nombreuses collectes de fonds sont organisées par Centraide, sur FundRazr et GoFundMe. Les compagnies aériennes se sont aussi mises de la partie, notamment Buffalo Airways, Air Tindi et North-Wright Air.

Un élan de générosité et de collaboration qui marquera la population du Slave Sud et du Dehcho.

À partir de l’article de Marie-Soleil Desautels.

Commentaire de notre journaliste, Thomas Chabot :

S’il y avait des signes avant-coureurs, comme le niveau de la glace, personne ne s’attendait à une débâcle de cette intensité. Les inondations ont débuté dans le chenal ouest de Hay River, c’est à ce moment que j’ai dû quitter mon domicile. Quelques jours plus tard, c’est au tour de l’ile Vale d’être évacuée. Ce n’était malheureusement qu’un avant-gout de ce qu’allaient connaitre Fort Simpson et Jean-Marie River. Plusieurs résidents de ces collectivités ont dû être évacués à Fort Smith, où l’aréna avait été converti en centre d’évacuation. Je m’y suis rendu et c’est là que j’ai constaté l’ampleur de la situation. Dans les yeux de plusieurs, on pouvait voir de la tristesse et du désarroi, mais ils tenaient bon. C’est la première fois que j’ai été témoin de la résilience des Ténois, et aussi de leur générosité, car les dons se sont mis à affluer de partout.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.