Impro Jazz

02 septembre 2005
0 Commentaire(s)
Le groupe Luluk Purwanto & the Helsdungen Trio a fait le tour du Canada, à bord de leur bus-scène. Cet ensemble jazz connu sur la scène internationale s’est joint au 60e anniversaire du Friendship Tour, et a ainsi fait d’une pierre deux coups. Derrière ce projet grandiose, qui leur a permis de visiter 75 villes, dix provinces et trois territoires, se trouve Rene Van Helsdingen, pianiste jazz et le coeur du groupe. « Je voulais faire le tour du Canada en concert, et j’ai proposé aux organisateurs du FriendshipTour de porter leurs tulipes dans les villes canadiennes. Ils ont accepté, ce qui a aidé au financement de la tournée. Le festival canadien des tulipes permet aussi de se souvenir du sacrifice des vétérans. Pour cette raison, le groupe dédie chaque concert à ceux qui ont délivré la Hollande pendant la guerre »

Multiculturel

Depuis 60 ans, le gouvernement hollandais offre plusieurs milliers de tulipes à la ville d’Ottawa. Ce geste vise à remercier la ville d’avoir héberger la famille royale pendant la deuxième guerre mondiale, ainsi que pour avoir permis la naissance de la princesse Marguerite. « Nous sommes très liés au Canada pour cette raison, ainsi que pour avoir libéré la Hollande » explique Rene.

Les quatre membres sont tous très talentueux et poursuivent des carrières en solo, en plus de jouer ensemble depuis plus de 8 ans. La femme de Rene, est une violoniste acclamée, originaire d’Indonésie. Le bassiste, Essiet Okon Essietest, est un Newyorkais connus dans le milieu jazz et qui a eu un grand succès auprès des jeunes spectatrices lors du concert. « Nous nous aimons comme une famille, dit Marcello Pilliteri, percussionniste du groupe et enseignant à l’école de musique de Boston. Avec cette tournée, nous avons vécu dans un milieu très restreint, et on ne s’est pas entretués, il y a une telle harmonie ! » Et cette harmonie se reflète dans leur musique, un mélange de jazz classique, d’impro et de chansons world beat.

Depuis plusieurs années déjà, leurs spectacles se font sur un bus qui se transforme en scène, et comporte aussi une section où les artistes logent.

La tournée des TNO

Pour le groupe au complet, il s’agissait d’une première fois dans le Nord.

Bien que pour plusieurs communautés il s’agissait d’un premier contact avec le jazz, Rene n’a que de bons souvenirs.

« Nous avons joué pour 5 personnes parfois, et pour plusieurs milliers au Festival de Jazz de Montréal, et c’est toujours une expérience magnifique. » Il a aussi été marqué par l’accueil des Canadiens. « Le bus a parfois besoin de réparations, et je n’ai jamais eu à payer quoi que ce soit ! Une telle tournée n’aurait jamais été possible aux États-Unis. Ça nous aurait coûté les yeux de la tête », ajoute-il. Cette tournée a débuté le 6 mai à Fredericton et se terminera le 25 septembre à Saint-Catharines, en Ontario.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages