Rétrospective 2019 : Francophonie

10 janvier 2020

Janvier
Anand Soochit, ex-membre de l’Association des francophones du Delta du Mackenzie, est décédé dans un accident de voiture.

Février
« L’antenne la plus discrète et la plus en péril de la Fédération franco-ténoise (FFT) », Franco50 TNO, qui survit seulement à Forth Smith grâce à l’implication de Marie-Christine Aubrey, pourrait disparaitre puisque la FFT n’a pas demandé de financement pour l’exercice en cours.
La militante Sylvie Savoie est la lauréate du prix Jeanne Dubé 2018, par lequel la FFT récompense « l’engagement extraordinaire d’un individu envers la communauté francophone des Territoires du Nord-Ouest ».
La FFT tient sa quarantième AGA le 9 février à Yellowknife. La seule membre individuelle à accéder au conseil d’administration est l’ancienne présidente de l’organisme, Catherine Barlow, à qui succèdera Jean-François Pitre. En tête de liste des priorités de l’organisme pour 2019 : la création d’un centre de la francophonie, pour lequel une subvention a déjà été demandée.
La nouvelle agente de développement culturel de l’Association franco-culturelle de Hay River (AFCHR), Mila Benoit, œuvre à mettre en place une programmation francophone régulière et à rallier les francophones et francophiles de Fort Smith qui sont appelés à adhérer à une future AFCHR à vocation régionale.
Pour une rare occasion dans la vie associative franco-ténoise, il y a des élections le 28 février pour déterminer les membres du conseil d’administration de l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY). Jacques-Benoît Roberge a été élu président par acclamation et Marie-Ève Martel, à la vice-présidence de l’organisme.

Mars
Une consultation est organisée par la FFT pour le compte du Secrétariat des Affaires francophones, qui veut organiser une campagne de promotion de ses services en français, apparemment sous-utilisés.
La nouvelle sénatrice des TNO, Dawn Anderson, passe deux heures à la maison Laurent-Leroux pour mieux connaitre les Franco-Ténois et leurs aspirations.

Avril
Le Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest (CDÉTNO) accueille une nouvelle agente de communications et de marketing qui vient découvrir les Territoires et parfaire son anglais, Karine Ouedraogo.
Le nouveau service 9-1-1 des TNO aura du personnel bilingue (anglais et français) en première ligne 24 h/24.
Lors d’une table ronde avec le comité de modernisation de la Loi sur les langues officielles, les associations francophones font leurs demandes : désigner les trois territoires comme régions bilingues pour les institutions fédérales (mise à jour de l’article 35) ; respecter et hausser les quotas de l’immigration francophone et faire la reddition des comptes pour les transferts fédéraux. Étonnamment, la FFT met en tête de liste de ses revendications, le respect par le fédéral du statut et des droits des onze langues officielles des TNO.

Mai
Trois Franco-Ténois participent au Symposium sur la sécurité linguistique organisé par la Fédération de la jeunesse canadienne-française à Ottawa les 3 et 4 mai. Le Symposium, qui se veut un lieu d’échange intergénérationnel, réunit des représentant.es des milieux de l’éducation, de la culture, de l’économie, de la santé, et de la justice.
La FFT demande au conseil municipal de Yellowknife de l’appuyer pour obtenir l’édition 2023 des Jeux de la francophonie canadienne.
Le directeur général du Réseau de développement économique et d’employabilité du Canada (RDÉE Canada), Jean-Guy Bigeau, déplore « l’absence incroyable » de la francophonie dans la stratégie fédérale pour la croissance du tourisme dévoilée par la ministre Mélanie Joly le 21 mai. Le RDÉE et ses partenaires provinciaux et territoriaux – dont le CDÉTNO – ont élaboré un réseau touristique pancanadien appelé Corridor, constitué de lieux patrimoniaux, culturels et autres qui offrent des services en français. Selon lui, Mme Joly fait fi de ce volet et ne cible pas la francophonie comme attrait touristique.
Une réflexion sur les médias franco-ténois s’effectue par les acteurs du milieu alors que L’Aquilon se dirige vers une 35e année d’existence et que Radio Taïga fêtera ses 18 ans en septembre 2019.

Juin
Les médias communautaires, L’Aquilon et Radio Taiga, tiennent leur AGA. Le nouveau conseil d’administration est composé de Louis-Nicolas Dolbec, Sylvie Francoeur, Carine Ouedraogo, Jean-François Pitre et Stéphane Sévigny. Paul Fleury quitte le CA après plusieurs années de service, notamment à titre de président.
Un récent projet pilote fédéral qui prend place dans quatorze communautés du pays identifie Yellowknife comme Communauté francophone accueillante. C’est désormais la communauté – en l’occurrence le comité culturel consultatif – qui doit décider comment mieux servir, intégrer et contribuer à la rétention des immigrants francophones avec le 305 670 $ attribué pour la cause.
La communauté franco-ténoise célèbre la Saint-Jean-Baptiste sur le site de Folk On The Rocks. En journée, maquillage, ateliers de peinture, tours de poney. En soirée, les musiciens Norm Glowach, Yves Lécuyer, Andrea Bettger et DJ Charlebois se succèdent sur scène pour faire vibrer le public.

Juillet
La FFT et le CDÉTNO reçoivent une subvention de 185 000 $ d’Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada pour créer un centre de services intégrés. Dès cet automne, les immigrants francophones aux Territoires du Nord-Ouest pourront retrouver tous les services dont ils ont besoin au rez-de-chaussée de l’édifice Diamond Plaza, situé sur l’avenue Franklin de Yellowknife.

Aout
La FFT reçoit des frais de fonctionnement de 40 000 $ de Justice Canada, renouvelable pour une autre année, pour engager une personne qui s’occupera du dossier de la justice en français. Les Territoires du Nord-Ouest étaient jusqu’ici, parmi les provinces et territoires, les seuls à ne pas bénéficier du programme Fonds d’appui à l’accès à la justice dans les deux langues officielles.
Pour la quatrième fois en 40 ans, la FFT reçoit du financement pour une étude de faisabilité sur la création d’un centre culturel et communautaire francophone dans la capitale des Territoires du Nord-Ouest. Les TNO étant le dernier territoire ou province canadienne sans un centre francophone digne de ce nom.

Septembre
L’Assemblée générale annuelle de la FFT se tient au Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles. Ce sera la deuxième fois que tous les résidents francophones auront le droit de vote à l’assemblée.
L’AFCHR se dote d’une nouvelle agente de développement pour la rentrée, Édith Vachon-Raymond, qui gravite autour de l’organisme depuis une dizaine d’années.
Richard Létourneau reçoit le prix Jeanne Dubé 2019 pour souligner son implication depuis une quinzaine d’années dans la francophonie.

Octobre
Moins de membres sont désormais requis pour adopter les grandes orientations de l’organisme porte-parole de la francophonie des TNO. À l’occasion de sa 41e assemblée générale annuelle, la FFT adopte des modifications à ses règlements, notamment en abaissant le quorum d’assemblée. Trois postes au conseil d’administration de la FFT devaient être pourvus, dont ceux réservés à Inuvik et à Fort Smith. Or, seulement des candidats de Yellowknife et de Hay River se sont présentés.
L’Assemblée générale annuelle de la Garderie Plein Soleil adopte des états financiers excédentaires et révoque ses anciens statuts et règlements pour en adopter de nouveaux. Avec un surplus de 56 395 $, la garderie espère poursuivre sa saine gestion et s’assurer un coussin financier lui permettant de faire face à une urgence.
L’Assemblée générale annuelle du CDÉTNO a lieu à l’édifice North Star. Frédéric Deschênes, Jean-François Pitre, Éric Rakotomena restent sur le conseil alors que Bouchra Ellaham est élue sans opposition à un mandat de deux ans.
Pour la première fois, l’interprétation en français est disponible à toutes les séances de la 19e Législature des TNO.

Novembre
L’Association des parents ayants droit de Yellowknife se dissout lors de son assemblée générale annuelle. Ses actifs sont transférés à la Garderie Plein Soleil. Le manque de relève cause la fin des activités alors qu’il aurait fallu trois nouveaux membres pour administrer l’organisme.
Une programmation territoriale pour la Semaine nationale de l’immigration francophone – incluant repas communautaires et festin multiculturel sous forme de repas-partage, ateliers et concours – est organisée pour sensibiliser la population à l’immigration de locuteurs francophones.
C’est à l’intérieur de l’hôtel de ville que se fait la proclamation d’ouverture de la Semaine nationale de l’immigration francophone. Ce lancement est suivi par le dévoilement du guide : Bienvenue aux TNO ; Guide sur les ressources à l’intention des nouveaux arrivants, créé et publié par le GTNO. Ce guide se veut un document de références et de ressources pour outiller les nouveaux arrivants afin qu’ils soient mieux armés pour composer avec la réalité de leur nouvelle collectivité d’accueil.
La nouvelle vocation régionale de l’AFCHR se concrétise alors que l’organisme tient sa 20e assemblée générale annuelle. Les membres de Hay River et Fort Smith apportent des révisions majeures à ses statuts et règlements dans l’optique régionale et pour se mettre à jour. Aucun changement n’avait été apporté depuis l’incorporation en 1999.
Prévue pour octobre et ensuite repoussée à novembre, l’Assemblée générale annuelle de l’AFCY est encore une fois retardée, cette fois jusqu’en janvier 2020, le temps d’effectuer une vérification comptable approfondie des finances de l’organisme. Divers évènements ont conduit le conseil d’administration à faire un audit à l’interne. En 2020, L’AFCY mettra en place un processus administratif garantissant l’intégrité de ses finances.
Un siège reste vacant au conseil d’administration du Collège nordique francophone, dont les cinq membres sont nommés par recommandation. Le président, Jean-François Pitre présente son rapport dans les nouveaux espaces acquis par le collège durant la dernière année.
La FFT rassemble quelques représentants de la communauté francophone des TNO afin de mettre à jour le Plan de développement global de la communauté. L’outil vise à favoriser la mise en place d’actions et la recherche de financement pour la communauté. Le président de la FFT, Jean-François Pitre, explique que le Plan permet de justifier les actions à entreprendre pour assurer la vitalité de la francophonie auprès des instances de financement de manière concrète.

Décembre
La FFT et le CDÉTNO accueillent leurs partenaires et les membres de la communauté lors d’une visite du Centre de services intégrés à l’édifice Diamond Plaza. Ce bureau va rassembler presque tous les services en immigration en français et en anglais de la capitale sous un même toit.
La première protectrice du citoyen de l’histoire des TNO, Colette Langlois, commence à Fort Smith, une tournée qui l’amènera à Yellowknife et Hay River en janvier, puis à Inuvik en mars 2020. L’objectif de cette tournée d’assemblées publiques est de faire connaitre le rôle de la Protectrice du citoyen, ses pouvoirs et ses limites. Mme Langlois est en poste depuis le 8 avril ; cependant, son bureau à Hay River n’est ouvert que depuis le 18 novembre.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages