Traité en panne : Fort Resolution

28 juillet 2000
0 Commentaire(s)
Les célébrations commémorant le centenaire de la signature du Traité 8 ont certainement été rentables pour Stan Hunter, le gérant d'une station de service dans la communauté. Il a été obligé d'embaucher 7 employés temporairement pour répondre à une clientèle qui a quadruplé en moins d'une semaine.

« Habituellement, il y a 500 personnes en ville, mais aux dernières nouvelles, j'ai entendu dire qu'il y en avait 2 200 », a indiqué M. Hunter. « C'est très bon pour les affaires ».

Des festivités et des repas traditionnels ont eu lieu tout au long de la semaine. Plusieurs personnes ont même porté leurs costumes traditionnels pour remémorer le bon vieux temps et célébrer la culture dogrib. Un monument a également été dévoilé pour commémorer le centenaire. Plusieurs pannes de courant sont venues interrompre les célébrations. Stan Hunter, lui-même d'humeur festive lors de l'entretien, n'a pas caché sa déception.

« La nuit dernière (lundi), il y a eu une panne lors d'un bingo d'une valeur de 20 000 $. Cela a été un inconvénient jusqu'à ce qu'ils montent la génératrice », a-t-il précisé. « Les gens chialaient un peu, mais en général, ils n'ont pas arrêté une minute de s'amuser ».

Les pannes ont aussi nui au ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, Robert Nault, qui devait se rendre à Yellowknife pour une conférence de presse après la signature d'une entente cadre avec les Premières nations visées par le Traité 8 d'Akaitcho.

Une fois le problème réglé, les signataires n'ont pas hésité à partager leurs commentaires. « L'entente cadre réaffirme l'engagement du gouvernement du Canada envers le Traité 8 d'Akaitcho », a annoncé Robert Nault.

« Nos ancêtres ont pensé à nous lorsqu'ils ont négocié et conclu le Traité à Deninu Kue, en 1900 » a déclaré le chef Don Balsillie.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages