Faire la queue au marché fermier

Seules 75 personnes à la fois sont autorisées dans l’enceinte du site. La file s’étend au-delà du poste de la gendarmerie. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

Seules 75 personnes à la fois sont autorisées dans l’enceinte du site. La file s’étend au-delà du poste de la gendarmerie. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

Premier jour de la saison maraichère. Le mardi 7 juillet à 17 h 15, la cloche a retenti au parc Somba K'e de Yellowknife.
Cette année, le marché fermier, créé en 2013, doit s’adapter aux mesures de sécurité liées à la pandémie. Le site est encadré par les organisateurs, masques et gel hydroalcoolique à l’appui.
« Il y a 15 vendeurs aujourd’hui, mais au total sur la saison, ils sont environ 30, explique l’une des cinq organisatrices, Julie Downes. C’est un peu compliqué pour nous d’installer une barrière entre le vendeur et le client, mais on essaye de s’assurer que tout le monde a un masque. »
À l’entrée, la foule est au rendez-vous. Une file s’étend au-delà de la mairie, prête à attendre, malgré les quelques gouttes de pluie. Seules 75 personnes peuvent parcourir le site à la fois, et chacun est encouragé à « acheter sans trainer ». Les tables de piqueniques ont d’ailleurs été enlevées pour l’occasion.
« On s’adapte aux conditions existantes, c’est notre premier marché et les vendeurs sont enthousiastes », confie Lise Picard, également organisatrice.
Chaque plat est cuisiné à l’avance, congelé ou froid. « Éventuellement, on espère à l’avenir pouvoir avoir des préparations sur place », continue Mme Picard.
Autre nouvelle spécificité, la visite est à sens unique. Des flèches jaunes au sol indiquent la direction à suivre. « Ça demeure un parc public, on ne peut pas tout bloquer, admet Lise Picard. Mais, nous allons avoir une réunion pour voir ce qui a marché ou non. »
Aminata Konaté tient un kiosque de nourriture africaine pour la seconde année consécutive.
« J’ai essayé de faire des plats surgelés pour aller plus vite, pour éviter que les gens restent trop longtemps sur le stand », de dire la vendeuse masquée.
« Je me suis posée la question de participer cette année, j’ai fait un sondage pour savoir si les gens aimeraient acheter des plats surgelés et ça leur était égal. »
Pour Étienne Croteau, restaurateur et fondateur du tout nouveau Boreal Flavour, « ça ne sera pas un marché fermier comme on a connu ».
« C’est limitatif, les autres années, on vendait des spécialités chaudes [...], mais ça reste le fun. »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561