S'abonner à Médias Ténois

Excuses et réconciliation : Le pape se rendra à Iqaluit cet été

Pour l’ancien commissaire du Nunavut Piita Irniq, la visite du pape à Iqaluit en juillet 2022 devrait être l’occasion inédite pour le souverain pontife d’apprendre la culture et les coutumes inuites. (Crédit photo : Courtoisie Piita Irniq)

Pour l’ancien commissaire du Nunavut Piita Irniq, la visite du pape à Iqaluit en juillet 2022 devrait être l’occasion inédite pour le souverain pontife d’apprendre la culture et les coutumes inuites. (Crédit photo : Courtoisie Piita Irniq)

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a confirmé la venue du pape. Du 24 au 29 juillet 2022, le souverain pontife se rendra à Edmonton en Alberta, à Iqaluit au Nunavut ainsi qu’à la ville de Québec. Lors de son séjour au Vatican, fin mars 2022, la délégation inuite avait personnellement invité le pape François à se rendre dans le Nord.

Cette visite est attendue depuis 2015 lorsque les conclusions de la Commission vérité et réconciliation ont expressément demandé que le pape présente, au nom de l’Église catholique romaine des excuses aux survivants et à leurs familles pour les mauvais traitements sur les plans spirituel, culturel, émotionnel, physique et sexuel que les enfants des Premières Nations, des Inuits et des Métis ont subis dans les pensionnats dirigés par l’Église catholique.

Le programme complet et l’itinéraire précis n’ont pas encore été dévoilés. La CECC a cependant déclaré que « le Saint-Père devrait pouvoir visiter le site d’un ancien pensionnat et d’autres endroits d’une importance particulière. »

Pour Piita Irniq, ancien homme politique et commissaire du Nunavut de 2000 à 2005, cette visite papale aurait dû avoir lieu il y a bien longtemps. Il espère cependant que les survivants du Nunavut auront l’occasion d’être écoutés par le pape.

« Nous avons perdu une partie de notre culture, notre langue, nos croyances traditionnelles telles que le chamanisme ! Les compétences parentales se sont aussi perdues et nous avons été abusés sexuellement par le clergé », s’indigne-t-il.

M. Irniq, qui a appris la venue du pape dans les médias, espère que cette visite sera une occasion d’apprentissage de la culture et des coutumes inuites pour le souverain pontife.

« Il s’agit d’une visite unique, conclut-il. Nous, les Inuits, devrions en tirer le meilleur parti et le pape devrait en tirer le meilleur parti également. C’est pour notre avenir ! »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.