Euphoriae, spleen nordique

L’adolescente écrit depuis l’âge de 8 ans, son premier ouvrage, Euphoriae, est publié aux éditions Présence francophone. (Courtoisie Séréna Jenna)

L’adolescente écrit depuis l’âge de 8 ans, son premier ouvrage, Euphoriae, est publié aux éditions Présence francophone. (Courtoisie Séréna Jenna)

À 14 ans, Séréna Jenna, qui publie ses poèmes dans L’Aquilon depuis trois ans, dévoile un premier recueil.

Élève à l’école Allain Saint-Cyr de Yellowknife, l’adolescente ténoise est dorénavant une poète publiée.


Le recueil bilingue Euphoriae est tiré chez Présence francophone, maison d’édition ténoise établie en juillet 2018. C’est cette même année que Séréna Jenna est repérée par le fondateur de la maison d’édition, Isidore Guy Makaya.


Alors suppléant à l’école francophone de Yellowknife, M. Guy Makaya offre à la jeune autrice de meubler le catalogue de la maison d’édition : « Ça m’a pris quelques minutes pour comprendre qu’il voulait me publier », se remémore Séréna Jenna.


Si une partie des poèmes en français a d’abord été publiée dans les pages de L’Aquilon — elle y propose un poème chaque semaine depuis qu’elle a 11 ans — d’autres textes, notamment tous ceux en anglais, ont été créés pour la publication.


« La plupart des poèmes en anglais n’ont jamais été publiés ailleurs que dans ce recueil », explique-t-elle.


Aujourd’hui, nerveuse et enthousiaste à l’idée d’être reconnue pour ces écrits, la jeune ténoise garde en tête les tous débuts : « Je crois que j’ai commencé la poésie à huit ans, juste pour m’amuser. Je me rappelle que ce n’était pas terrible. Et après, en quatrième année, on devait faire des poèmes et je me suis dit que j’étais bonne, et j’ai donc continué. »


Personne essentielle, et première place sur la liste des remerciements, la mère de Séréna, Sylvie Francoeur : « Je suis extrêmement fière, je ne trouve pas vraiment les mots, soutient-elle. Ça prend beaucoup de courage de s’exposer comme ça. »


Pour la mère, cette envie d’écrire viendrait peut-être de la tante de Sétréna qui aimait beaucoup rédiger des poèmes, mais surtout, de l’un de ses enseignants qui l’a fortement encouragée. « C’est fou l’impact qu’un professeur peut avoir », souligne-t-elle.

« Équitablement bilingue »
Séréna Jenna est le deuxième auteur publié par la jeune maison d’édition. « On est vraiment très excités, Angélique Ruzindana Umunyana qui siège au comité éditorial de Présence francophone. C’est un recueil très profond, il y a une telle maturité. »


L’éditeur promeut, on l’aura compris, les auteurs d’expression française. Le recueil de Séréna Jenna fait exception puisqu’il est composé de poèmes en français, mais également en anglais. Au total, 84 poèmes, 42 dans chaque langue.
« J’aurais été injuste envers moi-même si j’avais mis plus de poèmes d’une langue plutôt que d’une autre, explique Serena Jenna. Je vis moi-même ma vie en deux langues. »


« C’est un ouvrage équitablement bilingue », glisse Angélique Tuyishime dans un sourire. On est avant tout francophone, mais on est aussi francophile et on ne veut exclure personne. »


Le lancement de se déroule le 11 décembre, à 16 heures, au café Javaroma de Yellowknife.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561