Êtes-vous branché ?

20 octobre 2000
0 Commentaire(s)
Devinez de quelle région provient le plus important trafic sur le site Web du journal francophone des Territoires. Est-ce : a) du Québec b) de l'Ontario c) de la France d) de la Virginie, ou e) de l'île Tonga ? La réponse, un peu plus loin dans cet article.

Ils se disaient d'abord étonnés de découvrir quelque chose en français dans le Nord ! Qui sont-ils ? Les surfers, bien sûr ! Intéressés par la source d'informations francophones du Grand Nord, les visiteurs se surprenaient à découvrir les milles et une histoires de la francophonie nordique contenues dans l'Aquilon.

Accessible depuis 1997, le site du journal offre une grande sélection d'articles produits localement. Sur la toile mondiale, environ 840 reportages tiennent les visiteurs au courant de l'actualité de ce coin de pays.

L'aide financière d'Industrie Canada a également permis de créer le site Portraits du Nord, qui reproduit quelque 80 articles décrivant les aventurières et les aventuriers venus découvrir les merveilles du Nord. Cette collection de portraits regroupe des articles publiés dans l'Aquilon à partir de 1986, date de naissance du journal !

Pour une somme variant entre 3000 et 4000 $, l'Aquilon est donc diffusé à la grandeur de la planète. « La plus grosse surprise, tous les mois, c'est de voir de quel pays origine une grande majorité des lecteurs. Ce sont les gens des Etats-Unis, et non du Canada, qui fréquentent davantage notre site. Un grand nombre de « visiteurs » habitent la Virginie. Pourquoi la Virginie ? », questionne le rédacteur de l'Aquilon, Alain Bessette. Mystère. Le deuxième endroit, c'est pas du Québec, mais plutôt la Californie !

« Je trouve toujours cela amusant de regarder aussi le petit trafic provenant d'autres continents », indique le rédacteur. Une visite inusitée de l'île Tonga apparaît régulièrement dans l'analyse d'activité du site. Des visiteurs virtuels, en provenance des Émirats Arabes Unis, mettent également leur nez dans les affaires du Grand Nord.

L'avenir du journal se rattachera-t-il uniquement au monde virtuel ? « Difficilement », croit Alain Bessette. « La vente de publicité est un important soutien financier au journal, et actuellement, les organismes gouvernementaux et les associations ne sont pas ouverts à insérer des pubs sur le Web », admet-il.

Toujours est-il que la version électronique de l'Aquilon continuera à donner plus de visibilité à la francophonie du Nord canadien et à faire découvrir aux gens des quatre coins du globe la « planète Nord ». http://www.aquilon.nt.ca
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages