S'abonner à Médias Ténois

Rétrospective 2021 : Élections fédérales 2021 - Place aux candidats des TNO

06 janvier 2022
Originaire de Fort Providence, Michael McLeod remporte un troisième mandat sous la bannière libérale. Il a été maire de Fort Providence et député à l’Assemblée législative des TNO pendant plus de 10 ans. Le candidat dit souhaiter poursuivre le travail accompli par son parti et relancer l’économie affaiblie par la pandémie. (Crédit photo : Parti libéral du Canada)

Originaire de Fort Providence, Michael McLeod remporte un troisième mandat sous la bannière libérale. Il a été maire de Fort Providence et député à l’Assemblée législative des TNO pendant plus de 10 ans. Le candidat dit souhaiter poursuivre le travail accompli par son parti et relancer l’économie affaiblie par la pandémie. (Crédit photo : Parti libéral du Canada)

2021.09.24

Au-delà des grands débats nationaux, les candidats actifs des Territoires du Nord-Ouest mettent de l’avant des plateformes résolument axées sur les enjeux du Nord.

Après un lent départ, les candidats ténois sont bien en selle et se font pour la plupart entendre, indépendamment des intentions de vote. Mis à part la candidate conservatrice qui ne donne aucun signe de vie aux médias, les quatre autres candidats mènent une course sans trop de déplacements et avec quelques débats en ligne ou en personne.

Les candidats Jane Groenewegen (indépendante), Roland Haufer (Parti vert), Kelvin Kotchilea (NPD), Michael McLeod (Parti libéral) répondent aux enjeux qui vont du recours aux sources d’énergie alternatives à bâtir l’économie à long terme des TNO, ou comment assurer le succès des processus de réconciliation et des négociations avec les peuples autochtones, et l’aide aux communautés culturelles fragilisées par la pandémie. C’est le député sortant, Michael McLeod (38,2 % des votes) qui remporte le scrutin pour les TNO.

Les électeurs actifs optent pour un relatif statuquo, en élisant dans les trois territoires les mêmes partis qu’en 2019 alors que le Canada réinstalle au pouvoir un gouvernement libéral minoritaire.

À partir des articles de notre salle de rédaction.

 

 

Commentaire de Thomas Chabot :

C’est un très bon souvenir que j’ai des élections fédérales. D’avoir pu participer à l’émission panterritoriale sur les ondes de Radio Taïga et d’avoir pu suivre le déroulement de la campagne pour les candidats. Notamment, suivre la candidate locale de Hay River, Jane Groenewegen, a été une expérience très enrichissante que je n’oublierai pas de sitôt. C’étaient les premières élections que je couvrais et j’ai été surpris de voir la dynamique à Hay River, de constater qu’une partie des résidents avait un fort intérêt pour la campagne, alors que d’autres ne s’y intéressaient que très peu.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.