S'abonner à Médias Ténois

Le Un comité de mise en candidature est mis sur pied : Élections à la FFT

21 septembre 2007
0 Commentaire(s)


Le Comité de mise en candidature qui a été formée, cet été, a entamé ses démarches pour s’assurer que les différents membres de tout le réseau associatif de la Fédération franco-ténoise (FFT) sont bien informés du processus électoral à venir.

En effet, lors de l’assemblée générale annuelle de la FFT, qui aura lieu à Yellowknife les 24 et 25 novembre prochain, il y aura des élections pour la présidence et la vice-présidence de l’organisme porte-parole de la francophonie ténoise comme c’est le cas à chaque année impaire.

Un des rôles majeurs du comité nouvellement créé est de rendre public ces élections afin de s’assurer que des candidatures sont soumises et ainsi éviter, comme ce fut le cas dans le passé, que le président soit élu par acclamation faute d’opposition.

« Auparavant, selon mon interprétation personnelle, il n’y avait pas une bonne publicité. Les gens arrivaient à l’assemblée sans trop savoir qu’il y avait des élections », a expliqué Geneviève Côté, présidente du Comité de mise en candidature.

C’est lors de la dernière assemblée générale de décembre 2006 que les membres de la FFT s’étaient entendus dans la révision des statuts et règlements pour la création d’un tel comité.

Le directeur général de la FFT, Léo-Paul Provencher, a d’ailleurs confié récemment que « l’ancien règlement était moins élaboré ». Il ajoute que ce nouveau Comité de mise en candidature permettra de voir à ce que le processus électif soit bien mené.

La présidente du comité explique que les travaux viennent tout juste d’être entrepris alors qu’un premier envoi informant de la tenue d’élections a été effectué dernièrement à tous les présidents des organismes membres avec la FFT. Le formulaire de mise en candidature a aussi été envoyé.

« À partir de maintenant, les gens devraient savoir ce qui se passe alors que les présidents vont transmettre le message aux membres. Ils ne sont pas obligés de chercher du monde dans la communauté pour être candidat, mais l’important est de faire passer le message », a-t-elle signalé.

Certains critères requis

Une autre fonction importante du Comité est de s’assurer que les candidatures soumises soient de qualité. À ce sujet, Geneviève Côté souligne que ce n’est pas n’importe qui intéressé à avoir un poste prestigieux qui peut se présenter.

« Ça prend quelqu’un qui est connu d’une des associations membres de la FFT et qui est impliqué dans son milieu. Ça prend quelqu’un qui est au courant de la situation de la francophonie dans un contexte de minorité et qui sait bien se représenter auprès du gouvernement avec des bonnes capacités de communication », a-t-elle énuméré.

Les différents membres du Comité de mise en candidature qui inclut Patrice Lapointe, Sylvie Savoie, Geneviève Rondeau et Jessica King devront d’ailleurs éplucher avant les élections les dossiers de candidature soumis pour s’assurer qu’ils correspondent avec les critères de la FFT.

Geneviève Côté ajoute qu’il serait intéressant que des gens de l’extérieur de Yellowknife se présentent à la présidence de la FFT. « Ce serait bien d’avoir du sang neuf sur la chaise. […] Ce n’est pas parce que la maison mère est à Yellowknife que le président doit être absolument de Yellowknife. Ça peut être une personne d’ailleurs qui est très impliquée dans son milieu, qui connaît ce qui se passe et qui est intéressée d’avoir cette responsabilité de nous représenter au niveau gouvernemental », a-t-elle conclu.

Le président actuel de la FFT, Fernand Denault, a confirmé cette semaine qu’il se représentera pour un quatrième mandat aux élections de novembre. Il a néanmoins dit appuyer les démarches enclenchées par le Comité pour favoriser la venue d’autres candidats. « Je suis bien content de voir que le processus est enclenché et que ça fonctionne bien », a-t-il affirmé.