S'abonner à Médias Ténois

Articles de l'Arctique, 18 février 2022 : Éducation des Premières Nations : entente historique signée avec le gouvernement du Yukon

17 février 2022
Jeannie McLean, ministre de l’Éducation, pense que dorénavant, tous les élèves auront la possibilité d’apprendre l’histoire, la culture et les langues des Premières Nations du Yukon. Pour Dana Tizya-Tramm, chef de la Première Nation des Gwitchin Vuntut, ce sont les valeurs de la pédagogie des Premières Nations qui seront prises en compte. (Crédit photo : Gouvernement du Yukon/Mark Kelly Photography)

Jeannie McLean, ministre de l’Éducation, pense que dorénavant, tous les élèves auront la possibilité d’apprendre l’histoire, la culture et les langues des Premières Nations du Yukon. Pour Dana Tizya-Tramm, chef de la Première Nation des Gwitchin Vuntut, ce sont les valeurs de la pédagogie des Premières Nations qui seront prises en compte. (Crédit photo : Gouvernement du Yukon/Mark Kelly Photography)

Le 14 février 2022, la création officielle de la Commission scolaire des Premières Nations du Yukon a été marquée par la signature d’une lettre d’entente avec le gouvernement du Yukon.

Un comité de gouvernance intérimaire regroupe cinq membres issus du monde de l’enseignement et membres des Premières Nations de Kluane, Champagne et Aishihik, Carcross-Tagish et Tr’ondëk Hwëch’in. Ce comité a la responsabilité de nommer le nouveau conseil d’administration qui assurera la gestion jusqu’à la prochaine élection des commissaires scolaires au mois de novembre 2022.

À l’issue du dépouillement officiel des résultats du référendum, le 2 février, huit communautés scolaires du Yukon avaient accepté d’être dirigées par cette nouvelle commission dès l’année scolaire 2022-2023.

« Le temps de la réconciliation est venu. Les Yukonais et Yukonaises, tant des Premières Nations que des autres groupes de la société, ont voté d’un commun accord en faveur de la création d’une commission scolaire des Premières Nations. Les Premières Nations pourront ainsi assurer une direction commune de leurs écoles et offrir un enseignement qui unira deux visions du monde grâce à une gestion communautaire locale, ainsi qu’aux forces et aux valeurs de la pédagogie des Premières Nations du Yukon », a indiqué Dana Tizya-Tramm, chef de la Première Nation des Gwitchin Vuntut et président du Comité des chefs sur l’éducation.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.