Old Town Ramble and Ride : Écouter la vieille ville

L'auteur-comporiteur-interprètefranco-ténois Yves Lécuyer offre une prestation sur le «?Dump Truck Stage?» érigé dans le secteur Woodyard du vieux Yellowknife. Une quinzaine d'artistes s'y sont relayés, le 15 juillet, à l'occasion d'un concert plus ou moins clandestin baptisé «?Honey Bucket Review?» qui sera présenté en baladodiffusion dans le cadre du projet «?Ragged Ol’Town?», de la réalisatrice Janna Graham, développé à l'occasion du festival Old Town Ramble and Ride. (Crédit Photo: Batiste Foisy))

L'auteur-comporiteur-interprètefranco-ténois Yves Lécuyer offre une prestation sur le «?Dump Truck Stage?» érigé dans le secteur Woodyard du vieux Yellowknife. Une quinzaine d'artistes s'y sont relayés, le 15 juillet, à l'occasion d'un concert plus ou moins clandestin baptisé «?Honey Bucket Review?» qui sera présenté en baladodiffusion dans le cadre du projet «?Ragged Ol’Town?», de la réalisatrice Janna Graham, développé à l'occasion du festival Old Town Ramble and Ride. (Crédit Photo: Batiste Foisy))

À l’image d’un fil conducteur, liant l’ensemble de la programmation de l’édition 2020 du festival Ramble and Ride, les émissions de radios Ragged Ol’Town posent un regard complice sur le quartier.
À la réalisation de cette série de cinq épisodes en anglais, Janna Graham et Aidan McMahon. « Le concept est de réaliser des émissions de radio comme autrefois, détaille la réalisatrice. C’est une sorte de lettre d’amour sur la vieille ville. »
Le premier volet, diffusé le 10 juillet, débute par le claquement d’une portière de voiture. Le bruit de pas sur le sol poussiéreux, des piaillements d’oiseaux. L’ambiance déroulée, place à la présentation du bus scolaire, par Peter Cullen, dans lequel l’enregistrement est réalisé.
S’ensuit un subtil mélange de musiques et d’histoires, illustrant avec poésie ce quartier de la capitale des Territoires du Nord-Ouest. Les émissions sont remplies de références, d’anecdotes liées à ce lieu que Janna Graham porte dans son cœur depuis longtemps.
« Quand on s’y promène, on peut voir de vieux objets, des voitures rouillées, de mystérieuses machines… Nous avons voulu rendre hommage à ce lieu », indique-t-elle.
Ainsi, chaque épisode raconte une facette du quartier. Le prochain épisode à être diffusé s’intitule « Wild Women » et sera en ligne dans la journée du vendredi 17 juillet. « On y retrouve des portraits de femmes de la communauté qui ont contribué à l’atmosphère de la vieille ville », explique Janna Graham.

Esprit vieille ville
En parallèle de leurs baladodiffusions, un concert de musiciens locaux, enregistré dans la cour de la cabane de la réalisatrice, sera diffusé le dernier vendredi de juillet.
Ce n’est pas la première fois que Janna Graham participe au festival. En 2012, elle a réalisé une série d’interviews dans la vieille ville. Depuis huit ans, son amour du lieu n’a donc pas changé : « J’encourageais les gens à se promener dans les rues, à écouter les sons, les histoires », se rappelle-t-elle.
« C’est mon festival préféré, c’est ma communauté. Tout le monde sort, les voisins se retrouvent et discutent. Les habitants du centre-ville descendent. C’est vraiment une atmosphère très familière pour moi. Quiconque le souhaite peut proposer une activité et trouvera toujours du soutien. »
Pandémie oblige, les manifestations de Ramble and Ride n’échappent pas à la règle du virtuel. En 2020, la programmation se trouve totalement en ligne sur la page Facebook. Virtuel et célébrations communautaires sont-ils compatibles ?
« Inévitablement, cette année, ce n’est pas pareil, puisque personne ne peut réellement sortir, cependant, je pense que l’esprit n’est pas perdu », concède Janna Graham.
À l’instar du festival littéraire Northwords, la diffusion en ligne permet la prolongation de l’évènement, habituellement organisé sur une fin de semaine. Contrairement aux années précédentes, l’ensemble des activités se tient pendant 23 jours.
Chaque jour, des ateliers d’écriture, des souvenirs de la vieille ville ou des concerts sont diffusés. On retrouve notamment la création d’une histoire pour enfants dessinée par l’auteure de bande dessinée Alison McCreesh, en direct sur la plateforme Zoom.
Également, des performances d’artistes locaux comme Nara Dapilos ou Ryan McCord et des courts-métrages tels que celui sur l’histoire du Rex Café, raconté par Catherine Lafferty.
Les épisodes de Ragged Ol’Town sont mis en ligne sur la page Facebook du festival Old Town Ramble and Ride et disponible sur la plateforme Spotify.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561