S'abonner à Médias Ténois

L'Allonge : Du Nunavut à Folk On The Rocks

(Courtoisie : Joey Nowyuk)

(Courtoisie : Joey Nowyuk)

Le chanteur auteur-compositeur Joey Nowyuk sera le visage de la scène musicale nunavoise lors de la 41e édition du festival.

Après s’être produit il y a quelques semaines au Groenland, à l’occasion du festival Arctic Sounds, Joey Nowyuk se rendra à Yellowknife. « C’était ma première grande prestation depuis un moment, et c’était vraiment bon d’être de retour sur scène, réagit-il. J’ai vraiment hâte de recommencer à voyager et à visiter de nouveaux endroits. »

Originaire de Pangnirtung au Nunavut, le chanteur apprécie la musique depuis son plus jeune âge. Adolescent, il s’immerge dans cet art et commence à écrire et à jouer. « Quand j’avais 15 ans, il y a eu un atelier de musique en ville, et pendant cet atelier, ils enseignaient la guitare. C’est à ce moment-là que j’ai appris à jouer, et c’est aussi à ce moment-là que j’ai commencé à écrire mes propres compositions », se remémore Joey Nowyuk. Des souvenirs d’enfance bercés par les mélodies qui ont nourri son désir de devenir lui aussi un artiste. « Je me souviens de ce groupe qui venait au Nunavut, Humility, détaille l’artiste. J’étais petit et j’étais toujours émerveillé, je chantais toutes leurs chansons, c’est ce qui m’a vraiment inspiré à composer de la musique. »

 

Préserver sa langue

Le musicien inuit met sa musique au service de sa culture en chantant en inuktitut, sa langue maternelle. « La musique, c’est un excellent moyen de promouvoir une langue, et, pour ceux qui l’écoutent, un moyen de continuer à la parler ou de commencer à l’apprendre, explique-t-il. Je pense que c’est une très belle manière de préserver cette langue et à travers elle toute une culture. »

En 2021, l’artiste lance son premier album, Tumitit – qui signifie empreinte – avec des titres en inuktitut, mais aussi en anglais. « Une grande partie de mon inspiration est venue d’artistes comme Beaches, Deer… C’est ce genre de groupe que j’ai commencé à écouter quand j’avais 18 ans. »

Cette même année, sa chanson Pray – interprétée avec l’artiste originaire de Baker Lake, Shauna Seeteenak – se positionne en tête du classement Indigenous Music Countdown. L’artiste est également primé pour son vidéoclip au festival du film ImagineNATIVE.

Entouré de ses musiciens dans ses vidéoclips, l’artiste compose et interprète ses chansons en solo.

 

Second album imminent

Ujamaa, le second opus de l’artiste, est prévu pour septembre. « Ujamaa veut dire plusieurs choses : “je suis à l’intérieur”, mais aussi “je suis vivant” », précise le musicien.

Un album composé de reprises et qui met à l’honneur les artistes et les chansons qui l’ont accompagné dans sa jeunesse. « J’ai toujours eu cette idée de sortir de la musique, des chansons avec lesquelles j’ai grandi, confie l’auteur-compositeur originaire du Nunavut. J’apprécie beaucoup de chansons populaires que les gens connaissent, et je suis heureux que cet album ait pu se concrétiser. »

Joey Nowyuk se produira pour la première fois au Festival Folk On The Rocks qui aura lieu du 15 au 17 juillet 2022.

 

Écoutez l’entrevue et une chanson.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.