AFCY : Des irrégularités comptables retardent l’AGA

28 novembre 2019

 

 

L’AFCY mettra en place un processus administratif garantissant l’intégrité de ses finances.
 

Prévue pour octobre et ensuite repoussée à novembre, l’assemblée générale annuelle de l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) est encore une fois retardée, cette fois jusqu’en janvier 2020, le temps d’effectuer une vérification comptable approfondie des finances de l’organisme.
Divers évènements ont conduit le conseil d’administration à faire un audit à l’interne, qui lui a permis de récupérer une somme évaluée sommairement à « quelques dizaines de milliers de dollars », selon le président de l’Association, Jacques-Benoît Roberge.
La documentation comptable devait avoir été envoyée en aout à une firme comptable pour vérification. Or, lors d’une réunion du conseil d’administration, la directrice générale de l’AFCY, Lisa Berthier, a averti les administrateurs que la comptabilité n’était pas disponible.
La première AGA a donc été repoussée au 27 novembre.
Mais à la mi-octobre, le CA s’est rendu compte que la documentation comptable n’avait pas été envoyée comme il était prévu. Ce manquement a suscité un audit interne, de dire M. Roberge, qui a remarqué que des relevés du compte et de la carte de crédit de l’AFCY manquaient dans la documentation.
Le conseil d’administration s’est procuré les pièces manquantes et a constaté des irrégularités.
« Le 15 novembre, explique M. Roberge, Marie-Ève Martel [vice-présidente de l’AFCY] et moi avons rencontré Lisa Berthier au bureau de l’AFCY et nous l’avons mise en demeure d’expliquer les irrégularités ou de rembourser. Mme Berthier a remboursé. La relation d’emploi a pris fin. »
La vice-présidente de l’AFCY confirme la version des faits de M. Roberge.
Confrontée à cette version, Mme Berthier a écrit : « Je confirme avoir donné ma démission le 28 octobre et je nie avoir manipulé les comptes de l’AFCY pour mes fins ».


Vérifications comptables

Depuis quelques jours, la Fédération franco-ténoise vérifie la comptabilité de l’AFCY. Elle sera scrutée à nouveau par la firme comptable d’Edmonton Bergeron & Compagnie, « pour s’assurer que toutes les transactions sont conformes et au bénéfice de l’Association », précise le président de l’AFCY.
« Si les vérifications à venir révèlent qu’il y a encore des remboursements à faire [...], nous irons chercher l’intégralité des sommes dues. »
Les irrégularités ont été commises lors de l’année fiscale, 2018-2019 et celle en cours. Comment expliquer que les malversations dans l’année 2018-2019 aient pu passer sous le radar du conseil d’administration et de la firme comptable ?
« Nous faisions le suivi, nous obtenions les mises à jour, précise M. Roberge, mais la personne qui générait les mises à jour était la même qui faisait un usage illégal des fonds. Ça arrive dans les petites organisations. Dans le futur, une personne fera la comptabilité et une autre s’occupera de l’organisation. »
Les états financiers révisés devraient être disponibles en décembre. L’AFCY préfère attendre après le retour des Fêtes pour tenir son assemblée, dont la date précise reste à déterminer.

Vers une nouvelle direction ?
Lisa Berthier était directrice générale par intérim depuis aout 2018. Elle devait être en poste jusqu’en février, son départ coïncidant à quelques semaines près au retour anticipé de l’ancienne directrice, Pascaline Gréau.
Jessica Payeur, qui a déjà travaillé pour l’AFCY, assume désormais le poste de coordonnatrice de projet par intérim.
Quant à Mme Gréau, son retour est incertain.

 

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
Journaliste | Denis Lord
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561