S'abonner à Médias Ténois

Vers un discours en fran�ais � la prochaine AGA? : Dennis Bevington

03 août 2007
0 Commentaire(s)


Depuis janvier, le d�put� n�o-d�mocrate de Western Arctic, Dennis Bevington, profite d�un programme s�adressant aux parlementaires f�d�raux pour parfaire sa connaissance du fran�ais.

Malgr� son horaire charg� lorsque les d�put�s sont r�unis � Ottawa, Dennis Bevington dit passer, en moyenne, une heure par semaine avec un tuteur de fran�ais.

� Je n�avais jamais parl� en fran�ais depuis que j�avais termin� l��cole et je l�avais oubli� �, explique-t-il dans sa langue seconde. Bien que l�entrevue avec le d�put� tourne � l�anglais au bout de quelques minutes, les progr�s sont �vidents.

C�est que M. Bevington s�est fix� un objectif. Lors de la prochaine assembl�e g�n�rale de la F�d�ration franco-t�noise, pr�vue pour la fin novembre, il voudrait s�adresser aux d�l�gu�s en fran�ais et aussi r�pondre � leurs questions dans cette langue.

Bien s�r, Dennis Bevington n�est pas le seul d�put� � profiter de ce programme. Selon lui, sur 29 d�put�s n�o-d�mocrates si�geant � Ottawa, environ 30 % prennent des cours de fran�ais.

C�est qu�en circulant dans les corridors du Parlement, � Ottawa, un d�put� unilingue anglophone comprend vite l�importance de conna�tre les deux langues officielles du pays, fait-il remarquer.

� Il y a plusieurs s�ances informelles o� on a l�occasion de discuter avec des francophones. En plus, comme critique de l��nergie, je veux faire conna�tre mon point de vue au Qu�bec et c�est plus difficile d�attirer l�attention des m�dias qu�b�cois si tu ne parles qu�anglais �, constate-t-il.

Dennis Bevington dit en �tre au stade o� il peut comprendre une conversation lorsque ses interlocuteurs parlent lentement. � Mais je perds le fil assez rapidement. Il me manque du vocabulaire, aussi �.

Alors que des rumeurs parlent d�une prorogation de la pr�sente session au profit d�un nouveau discours du Tr�ne, le d�put� de Western Arctic consid�re l�id�e d�aller passer quelque temps en immersion dans une famille qu�b�coise. � Je n�ai pas eu le temps cet �t�, parce que ma circonscription est grande et je dois aller partout. Mais si la session ne commence pas le 17 septembre et est retard�e d�un mois j�irai �, fait savoir M. Bevington.