Démocratiser le judo, un Kata à la fois

Certains corps à corps sont permis durant les entrainements de judo, mais les athlètes portent le masque. (Courtoisie : Alexandre Paysan)

Certains corps à corps sont permis durant les entrainements de judo, mais les athlètes portent le masque. (Courtoisie : Alexandre Paysan)

Après le départ de Mario Desforges, on continuera de pouvoir apprendre le judo en français aux TNO.

Alexandre Paysan est arrivé il y a un mois environ aux Territoires du Nord-Ouest, afin de travailler pour l’Association de judo des TNO. Un mois, mais déjà il a de grands projets pour cet art martial japonais.

Il est parti de Bonn en Allemagne où il enseignait le judo, sauf que son expérience ne s’arrête pas à cette ville qui a vu naitre Beethoven. Alexandre Paysan a fait le tour du monde, partageant ses connaissances du même coup. Tahiti, Guadeloupe, Saint-Pierre-et-Miquelon, l’Asie, de ses mots, il a eu la chance d’enseigner la pratique du judo sur les cinq continents.

« J’avais envie de tester l’expérience du froid et du Nord », dit-il. La première qualité du judo, c’est d’être universel. La seule chose, c’est qu’on doit s’adapter aux coutumes locales. »

Le judo a été créé en 1882 par Jigoro Kano, dans l’idée de moderniser les techniques ancestrales du Jiujitsu, utilisées par les samouraïs. « Pour nous, les Français, c’est vraiment une école de vie axée sur la citoyenneté, l’entraide, la prospérité mutuelle et puis sur l’apprentissage d’activités motrices et éventuellement de la compétition pour ceux qui le veulent », poursuit l’entraineur.

Le programme de judo offert aux TNO est ouvert à tout le monde. Le sport est déjà bien établi aux TNO grâce aux efforts de l’Association et de l’entraineur nouvellement retraité Mario Desforges, sacré entraineur de l’année par l’organisme Sport North l’an dernier. L’objectif d’Alexandre Paysan et de ses collègues est « de poursuivre le travail déjà effectué et de rendre accessible à tous une pratique pas chère, ludique et adaptée aux attentes de chacun ».

Mais pour quelles raisons s’inscrire et débuter le judo ? « C’est avant tout le plaisir et l’épanouissement personnel, la recherche du développement et d’apprendre quelque chose de nouveau, explique M. Paysan. Le judo a cette particularité de s’adresser à tout le monde, hommes et femmes peuvent s’entrainer ensemble, que vous soyez petit ou grand, vous allez pouvoir apprendre quelque chose. »

Pour les intéressés, il est possible de contacter l’association via leur site Web ou par les réseaux sociaux. Des cours sont offerts au Multiplex de Yellowknife en soirée et un dojo est en place dans le quartier Kam Lake.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de nouvelles
Journaliste à Yellowknife |
Marie-Soleil Desautels
Journaliste à Hay River | Thomas Chabot
Journaliste IJL | Thomas Ethier
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867-766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4T
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
614 – 115, rue George, Oakville, ON L2J 0A5
T 905-599-2561