Réunion de la CSF TNO : Découverte de l’école virtuelle

24 février 2011
0 Commentaire(s)
Test 6

Marie Leblanc-Warick visite la Saskatchewan et revient avec des renseignements sur les écoles virtuelles.

Mardi dernier, lors de la réunion de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest (CSF TNO), les commissaires ont découvert un nouveau style d’école en pleine éclosion : les écoles virtuelles.

C’est Marie Leblanc-Warick, directrice générale adjointe (DGA), s’étant rendue en Saskatchewan pour faire du recrutement en enseignement pour le gouvernement, qui a d’abord été initiée au concept. Parallèlement à son mandat auprès du ministère de l’Éducation, elle en a profité pour visiter les écoles secondaires fransaskoises, notamment à Saskatoon, où l’idée suit son cours.

Offerte aux élèves de la 1ere à la 12e année, l’école virtuelle sert une trentaine d’élèves qui résident dans une collectivité trop éloignée pour que ses jeunes francophones aient accès à une école dans leur langue. Selon ce qu’a partagé Mme Leblanc-Warick lors de la réunion, on a travaillé à la conception de cette école

pendant deux ans avant de la mettre en place, l’année dernière. Chaque niveau n’étant composé que d’un très petit nombre d’élèves, ces derniers suivent leurs cours avec un enseignant par le biais de Skype. Ils ont leurs cours offerts de la maison ou dans une classe d’une école anglophone. « Ce qui est intéressant, ce sont les partenariats qu’ils ont été capables de faire avec les écoles anglophones », souligne la DGA. Elle a d’ailleurs assisté à un cours donné à un élève. En contact avec des gens de partout au Canada à ce sujet, Mme Leblanc-Warick informe que des études sont disponibles au sujet de l’efficacité des cours à distance, du roulement des enseignants, etc. D’autres programmes seraient d’ailleurs en voie d’être terminés. Selon la DGA, la CSF TNO serait en mesure de se tourner vers cette expertise si jamais elle voulait s’y initier elle aussi.

La CSF TNO compte-t-elle se tourner vers ce concept? Il est trop tôt pour le dire, répond Mme Leblanc-Warick. « Ce serait bien de pouvoir s’asseoir et de discuter de cette question-là et de ce que ça voudrait dire, pour nous, en tant que Commission scolaire », soutient-elle.

En vrac 

— Plan stratégique : « On avance bien au niveau du plan stratégique. Nous sommes bien contents », a informé Philippe Brûlot, directeur général, lors de la réunion. Il ajoute qu’une ébauche de ce plan devait être remise, cette semaine, aux partenaires privilégiés (les commissaires et les directions d’école), à des fins de rétroaction.

— Réunion à Winnipeg : Suzette Montreuil, présidente, devait se rendre à Winnipeg, mercredi dernier, pour une réunion avec la Fédération nationale des conseils scolaires francophones.

— Les commissaires Stéphane Gagné et Émilie Boucher ont remis en question le code de vie de l’école Allain St-Cyr. En effet, il n’existerait aucun règlement pour ce qui est des bagarres entre élèves. L’ÉASC travaillerait actuellement à l’ébauche d’un nouveau code.

 


Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages