De retour après 10 ans

10 années se sont écoulées entre la parution de l'opus précédent de Soir de semaine, Faire des vœux, et du petit nouveau, Au gré du vent. (Courtoisie Soir de semaine)

10 années se sont écoulées entre la parution de l'opus précédent de Soir de semaine, Faire des vœux, et du petit nouveau, Au gré du vent. (Courtoisie Soir de semaine)

Dix ans après son deuxième album, le groupe franco-Yukonais Soir de Semaine lancera le 16 avril prochain Au gré du vent, un troisième opus toujours très festif qui aborde les thèmes de l’amour, de la vie de famille et des célébrations.

Laurie Trottier, L’Aurore Boréale

« Nous, on ne le voit pas les dix ans. » Pour Soir de Semaine, la dernière décennie est passée comme un coup de vent. C’est entre les voyages, la vie familiale et le travail que le groupe franco-Yukonais a accumulé le matériel pour son troisième album. « On a nos vies, et le band est passé à travers tout ça », souligne Marie-Maude Allard qui, tour à tour, joue de l’accordéon, de la basse, des flutes, du piano et chante au sein du groupe.

Au gré du vent symbolise ainsi l’aspect intemporel du processus créatif : « On ne pouvait pas maintenir le rythme infernal qu’on avait à nos débuts, on ne se serait pas écoutés et ça aurait paru quelque part », renchérit Pascal St-Laurent, chanteur et guitariste. C’est bel et bien parce que le groupe s’est offert le luxe de prendre son temps qu’il livre à son public un nouveau produit à la hauteur des attentes.

 

Jongler avec les styles musicaux

Soir de Semaine, qui se produit depuis 16 ans, ne se cadenasse dans aucun style, et cet album ne fait pas exception.

Plusieurs nouveautés sont à découvrir sur ce nouvel album. Notamment, des enregistrements de cuivres sur trois chansons. Les admirateurs et admiratrices de la formation peuvent s’attendre à retrouver le même esprit rassembleur, entrainant et festif qui a contribué depuis toujours à son succès : « C’est vraiment un album de musiques de road trip qui te rendent joyeux ! », s’exclame Marie-Maude.

À travers la piste « Olivier », composition originale de Marie-Maude, le public pourra aussi s’attendre à quelque chose de nouveau. « On va amener les gens ailleurs, je crois », explique-t-elle. Les membres du groupe décrivent d’ailleurs Marie-Maude comme « les épices de Soir de Semaine », faisant référence à son apport musical très diversifié qui donne une petite saveur additionnelle et parfois surprenante à ce nouveau produit musical. Cory Chouinard aux percussions et à la voix, Marc Paradis à la batterie, et Alain Desrochers à la voix, à la basse et à la guitare complètent le groupe.

 

Passer des foules au studio

Au gré du vent est le disque de Soir de Semaine qui aura été le plus travaillé en studio. C’est d’ailleurs le seul qu’ils auront entièrement réalisé et financé. « La pandémie nous a aidés là-dessus, parce que, tant qu’à ne pas faire de spectacle, on a pu se concentrer sur l’album », explique Marie-Maude.

L’enregistrement a été réalisé au studio Green Needle et le talent de Jim Holland a été mis à contribution. « Cet album, c’est Soir de Semaine », annonce fièrement Pascal.

L’album, qui regroupe 13 chansons, inclut donc « Au gré du vent », la chanson éponyme de l’album, écrite par Pascal St-Laurent. Elle reflète le rythme de son voyage d’un an en autobus, fait en famille avec ses trois garçons et sa compagne. Du Yukon vers l’Amérique latine, l’expérience a sans aucun doute constitué pour eux une aventure des plus marquantes : « Le texte, c’est quatre perspectives différentes sur le voyage », explique Pascal, le tout sur un rythme plus doux, d’inspiration bossa.

« Au gré du vent 2 », une chanson instrumentale évoquant le retour à la maison après le voyage, figure également sur l’album.

Il se peut que les oreilles les plus fines reconnaissent aussi quelques sons et paroles, puisque certaines chansons qui ont déjà été produites en spectacle se sont taillé une place sur Au gré du vent, notamment la chanson pleine d’humour « Pompon », qui aborde avec humour les défis de la parentalité. Également, parmi les chansons, figure « Oh Baby », qui aborde une histoire d’amour, la même histoire d’ailleurs qui figure sur une autre chanson de l’album, « Champagne ».

 

Et du studio au lancement

Le lancement aura lieu au bar The Local, les vendredi et samedi 16 et 17 avril, à 21 h. À moins d’un mois du spectacle, on sent la fébrilité des membres du groupe et la hâte de festoyer avec leurs fans : « Le public fait partie du band. On rassemble les gens. Le spectacle, c’est une occasion pour les gens de se revoir. On voit ça comme une grosse célébration », se réjouit Marie-Maude.

Chez Soir de Semaine, le plaisir de la scène est un élément fondateur, et ce spectacle ne fera pas exception. Le public aura la chance d’y entendre les nouvelles chansons, mais également de danser sur quelques classiques tirés de leurs deux premiers albums. Quelques artistes invités feront également partie du spectacle. Un évènement que de nombreuses personnes de la communauté attendaient avec impatience depuis plusieurs années.

 

En bonus : Soir de Semaine en vidéo

Lors de son retour sur scène le 26 février dernier, le groupe a présenté lors de l’entracte le tout premier vidéoclip du groupe. Tourné à Atlin lors du Festival de musique de 2019, le vidéoclip illustre la première chanson de l’album, au nom de la ville de Colombie-Britannique. Filmé par Simon d’Amours et Jonathan Serge Lalande, il a été réalisé par Alain Desrochers. Il est disponible en ligne sur la page YouTube du groupe.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.