S'abonner à Médias Ténois

Nouveaux bébés à Fort Smith : De la relève francophone pour Fort Smith

31 mai 2002
0 Commentaire(s)
Abonnement
L’Association des francophones de Fort Smith compte deux nouveaux membres depuis le mois dernier.

Océane Magnan a vu le jour samedi dernier à Fort Smith, dans un accouchement des plus naturel, supervisé par deux sages femmes.

Voici donc le deuxième bébé à devenir membre de l’Association des francophones de Fort Smith depuis le dernier mois, suite à la naissance du jeune Makinen Leong-Allan, le mois dernier. C’est à la piscine, en avant midi, que la mère d’Océane, Nadia Laquerre, a ressenti ses première contractions. Cinq heures plus tard, à 15 h 30, Océane venait au monde devant les yeux émus de son père Robert Magnan et de son grand frère Samuel.

« Ça a été une autre belle naissance! » lance la maman qui en est maintenant à son deuxième accouchement à la maison. Les parents ont fait appel au service des sages femmes afin de pouvoir donner naissance à Fort Smith, le centre de santé local n’offrant pas ce service. La naissance s’est déroulée si vite que les installations pour la naissance dans l’eau n’étaient pas encore terminées que le nouveau né avait déjà pris son premier souffle d’air. C’est donc le grand frère qui a pu profiter de la piscine installée dans la cuisine pour l’occasion. Samuel a toutefois cessé la baignade afin de pouvoir lui aussi assister à la naissance de sa petite sœur qui pesait à ce moment huit livres et demie. « On anticipait des pleurs de la part de Samuel mais il a pris ça très au sérieux. Il criait bébé, bébé, lorsqu’il a vu la tête d’Océane qui commençait à sortir » raconte le père. « De mon côté, ce sont les émotions qui l’ont emporté » ajoute-il.

Les parents sont très satisfaits de leur choix d’avoir eu l’enfant à la maison. Ils sont aussi emballés par le travail des sage femmes : « Elles ont été impliquées du début à la fin et nous ont permis de prendre des décisions éclairées quand à la grossesse et à la naissance du bébé » affirme Mme Laquerre. Le papa, quant à lui, félicite la simplicité, le contexte naturel et le côté personnalisé offerts par le service des sages femmes Lesley Paulette et Gisela Becker. « J’étais beaucoup plus confortable d’accoucher à la maison » renchérit la mère qui rappelle aussi les coûts élevés d’un accouchement à Yellowknife pour des personnes de l’extérieur de la ville. Les parents de Makinen, la photographe Lesley Leong et son mari, Nigel Allan, ont aussi fait appel aux sages femmes afin de donner naissance au dernier venu.

Mme Laquerre, ancienne coordonnatrice de l’Association des francophones de Fort Smith, est maintenant vice-présidente du Centre de naissance « Nik’e Niya » , qui signifie en langue chipewyan, « un enfant est arrivé ». Cette jeune organisation vise la mise sur pied d’un centre de naissance communautaire dans les prochaines années. On compte y offrir les services d’accouchement, de cours prénataux ainsi que des services de suivi après naissance. « On veut être en mesure d’offir des options aux femmes enceintes de la communauté » annonce Mme Laquerre. L’organisme, qui a reçu un terrain de la part de « Smith Landing First Nation » afin d’ériger le centre, compte aussi, dans le futur, servir les communautés de Fort Fitzgerald et de Fort Chipewyan.

La naissance d’Océane et celle de Makinen porte maintenant à près de 60 le nombre de membres de l’Association des francophones de Fort Smith. De quoi donner de l’espoir au comité de parent qui travaille présentement à un projet de mise sur pied d’une école francophone. Photos : Frédérik Marchand