S'abonner à Médias Ténois

Dans la cour des grands

23 septembre 2005
0 Commentaire(s)
Parce que ce n’est pas demain la veille qu’un tel procès aura lieu à nouveau aux TNO, quatre étudiantes de huitième année de l’École Boréale de Hay River, ont profité des travaux de la Cour suprême territoriale pour s’immerger dans le protocole rigide de la Justice.

Mardi matin, Shantay Boulanger-Roch, Sydney Gagnon-Danielson, Ilona Gyapay, Isabelle Larocque et leur enseignante, Sophie Call, se sont rendues dans la salle Copper de l’hôtel Yellowknife Inn où allait être interrogé Rodrigue Landry.

Au moment où la greffière de la Cour a annoncé les mots « à l’ordre », les filles, comme tout le reste de la Cour, se sont levées puis se sont rassises dès que la juge Marie Moreau eut fait de même. Et puis c’est le grand silence. Durant toute la matinée, pas le droit de dire un mot ou de remuer un peu trop. La Cour des grands est un milieu truffé de principes compliqués.

Vers midi trente, la greffière répète sa formule sempiternelle. La séance est levée, le temps de prendre une bouchée.

Réactions

Qu’ont elles retenu de ces échanges entre juristes et experts patentés de la langue ? L’essentiel, il faut croire. « Le gars, il parlait que les gens n’ont pas de services aux magasins ou au gouvernement », résume Ilona qui affirme vouloir devenir avocate.

Est-ce que de voir tout ce protocole la décourage de son rêve ? Pas le moins du monde ; ça la conforte plutôt. « Ilona est déjà une fille de protocole », explique sa professeure.

Sydney, elle, même si elle dit avoir apprécié l’expérience, admet être un peu fatiguée. Ce n’est pas aussi interactif qu’à l’école et plus stricte que dans son salon. « Chez moi, je peux rester assisse aussi longtemps que ça quand j’écoute la télé, dit-elle. Mais dans ce temps-là je peux parler fort et jouer avec la télécommande. »

L’activité s’inscrivait dans le cadre du volet carrière du cours de Santé du programme de huitième année, indique Sophie Call. Le lendemain, les filles devaient se rendre au bureau des sciences géologiques du GTNO.