Services en français : Coup de sonde auprès des Ténois

L’offre active, c’est-à-dire signaler immédiatement qu’on peut s’exprimer dans sa langue, demeure la priorité de la du GTNO en matière de services en français. Cette photo a été prise avant la pandémie. (Courtoisie GTNO)

L’offre active, c’est-à-dire signaler immédiatement qu’on peut s’exprimer dans sa langue, demeure la priorité de la du GTNO en matière de services en français. Cette photo a été prise avant la pandémie. (Courtoisie GTNO)

Vous résidez aux TNO et souhaitez donner votre avis quant à l’accessibilité des services en français ?
Le gouvernement territorial veut vous entendre.

Thomas Chabot

Le Secrétariat aux affaires francophones effectue présentement un sondage sur la satisfaction de la communauté francophone relativement aux communications et aux services en français offerts par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest.

Le Secrétariat est une division du ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation. Il a, entre autres, l’objectif d’assurer la liaison avec la communauté francophone, de gérer l’« Entente Canada-TNO » sur les services en français et de soutenir les institutions gouvernementales du territoire dans la prestation de services en français.

Le sondage aborde plusieurs aspects de la vie en français aux TNO, que ce soit le type de service auquel le répondant a eu recours, son niveau de satisfaction, ainsi que des statistiques concernant l’offre des services en français du gouvernement territorial.

« C’est extrêmement important pour le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, c’est ce que j’appelle prendre le pouls de la communauté en termes de satisfaction des services », explique le directeur général du Secrétariat aux affaires francophones, Benoît Boutin.

Le sondage en est à sa deuxième édition. Cependant, le premier sondage est sorti en mars 2020, au début du confinement. « Ça a mis un frein, sans arrêter, mais ça a vraiment diminué l’enthousiasme ; on a juste eu 47 personnes qui ont répondu l’an passé », indique M. Boutin. Cette année près de 100 répondants a déjà participé et du sondage et on continue de recueillir les réponses jusqu’au 31 mars.

Malgré le faible taux de participation, le sondage 2019-2020 a confirmé que la santé, le bienêtre, l’éducation et les services d’urgences étaient les secteurs les plus importants aux yeux de la communauté francophone. « Notons que 72 % des sondés ayant utilisé un service en français au cours de l’année passée se sont dits satisfaits, voire très satisfaits, des services reçus », précise le directeur général.

Malgré ces avis encourageants, certaines problématiques sont apparues l’an passé. Selon M. Boutin, le bémol le plus important concernait « l’offre active ». « C’est-à-dire de dire aux citoyens qu’il y a un service en français, de lui dire “bonjour”, explique M. Boutin. Et l’une des façons d’améliorer, c’est par la formation des fonctionnaires. »

Outre le sondage annuel, l’outil de collecte de rétroactions « Votre avis GTNO » permet à la communauté francophone de faire part de leurs commentaires concernant l’accessibilité des services en français. L’outil demeure assez peu connu. Selon le Secrétariat aux affaires francophones, l’an dernier, tout juste 16 rétroactions ont été reçues par ce canal.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561