S'abonner à Médias Ténois

Une visiteuse repart gagnante : Compétition de compétences

19 mai 2000
0 Commentaire(s)
Sonia Marchand ne prévoyait pas participer à la compétition de coiffure de Skills Canada, qui s'est déroulée à Yellow-knife le 11 mai dernier.Une autre personne devait s'y présenter à sa place, mais a dû s'absenter à la dernière minute. En remportant l'épreuve, cette résidente d'Iqaluit a montré aux habitants des T.N.-O. qu'elle savait manier des ciseaux. " Tout s'est déroulée si rapidement puisque je n'avais que quatre jours pour me préparer ", a-t-elle indiqué. " J'avais déjà gagné la finale territoriale à cause de cette absence. J'étais la seule participante du Nunavut ".

Mme Marchand a dû mener une chaude lutte pour venir à bout de ses adversaires ténois. Les juges ont noté les participants selon les critères de l'originalité, de la créativité, de la personnalité et de la technique. Finalement, Sonia Marchand a terminé la compétition avec la plus haute note. " Je dois tout à mon entraîneuse, Suzanne Laliberté ", a-t-elle indiqué.

Les participants ont coiffé les perruques de têtes de mannequins en bois. Ils ont même maquillé leurs visages féminins, leur donnant ainsi une apparence d'¦uvre d'art.

" Je vais toujours vers les extrêmes. J'aime orner les cheveux de plumes et leur donner un style déconnecté ", a expliqué la gagnante. Il faut dire que Sonia Marchand ne donne pas l'impression d'être une coiffeuse conservatrice. Ses cheveux électrisants, teints orange, et ses fringues quasi-militaires laissent croire aux gens qui la croisent qu'elle est du genre à partir à l'aventure.

" J'ai déjà travaillé dans un salon de coiffure au Mexique où les gens payaient jusqu'à 20 dollars américains pour se faire couper les cheveux. C'était un méchant beau salon. Lorsque l'occasion s'est présentée de travailler là-bas, je ne l'ai pas laissé passer ".

L'employée du Baffin Hair Studio d'Iqaluit n'a malheureusement pas pu profiter de son bref passage à Yellowknife pour visiter les sites touristiques comme le Gold Range. " J'aurais aimé aller dans une discothèque et m'éclater, mais Suzanne et moi n'avons presque pas dormi depuis notre arrivée à Yellow-knife. On se couchait à deux heures du matin et on se levait à six heures et demie du matin depuis notre arrivée. Je n'avais plus la force pour sortir après la compétition ". Toutefois, Sonia Marchand a bien apprécié pouvoir sortir d'Iqaluit pour quelques jours. " Enfin ! Une ville ! ", s'est-t-elle exclamé. " À Iqaluit, il fait encore moins 20 et il y a de la neige. Ça fait également du bien de voir des arbres, si petits fussent-ils ".

La prochaine étape consistera à aller au championnat national qui se déroulera au Québec du 3 au 6 juin. Mme Marchand ne sait pas si elle remportera la compétition, mais elle sait qu'elle ne pourra pas participer aux finales internationales à Séoul, en Corée, advenant le cas. " L'âge limite est de 21 ans et j'en ai 22 ", concède-t-elle. " J'ai hâte, par contre, d'aller au Québec puisque ma famille est là-bas ". Entre-temps, elle continuera à soigner l'apparence des habitants d'Iqaluit.