15e anniversaire du CDÉTNO : Ce qui est bon pour les francophones d’ici...

21 septembre 2018
Anne-Christine Boudreau, Gabrielle Moncion, Andréanne Laporte, Batiste Foisy et Julie Lacroix en 2012 au Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles. (Archives L'Aquilon)

Anne-Christine Boudreau, Gabrielle Moncion, Andréanne Laporte, Batiste Foisy et Julie Lacroix en 2012 au Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles. (Archives L'Aquilon)

Des ponts vers le reste de la population ténoise.


Andréanne Laporte a été directrice générale du CDÉTNO de 2011 à 2013. Elle rend un hommage marqué à celle qui l’a précédée, Sylvie Francoeur, qui lui a légué un organisme en santé financière. « Sylvie, rappelle Mme Laporte, avait hérité d’un CDÉTNO vraiment mal en point. Les gens du conseil d’administration se sont vraiment démenés, mais elle a débroussaillé beaucoup de choses. »


Le Forum interterritorial sur le développement du tourisme francophone dans le Nord canadien est une des réalisations dont Andréanne Laporte est fière. Organisé avec la collaboration de Julie Lacroix, également du CDÉTNO, l’évènement avait réuni à Yellowknife en janvier 2012 les principaux acteurs francophones et anglophones du tourisme ténois, yukonais et nunavois.


« À l’époque se souvient l’ancienne directrice, il y avait des frictions entre anglophones et francophones; réunir ces personnes était exceptionnel. Le simple fait d’apprendre à travailler ensemble a été une réussite. »


Cette mise en commun des ressources n’a pas eu beaucoup de suite, « le tourisme n’a jamais été le secteur le plus subventionné du CDÉTNO », explique Andréanne Laporte.

Missions commerciales
Mme Laporte estime aussi que les missions commerciales du CDÉTNO, développées sur plusieurs années, se sont avérées un beau succès. « Nous avons rencontré les gens des chambres de commerce de Val-d’Or et de Rouyn-Noranda (Québec) et ils sont venus ici, ils ont fait des séances de rencontres express, nous voulions qu’ils investissent ici. »


Évoquant le rapport entre le CDÉTNO, les francophones et le reste de la population ténoise, Mme Laporte considère qu’il « faut être réaliste et jouer avec les grands joueurs ». Parallèlement, ajoute-t-elle, ce qui est bon pour les Franco-ténois est bon pour la prospérité globale des Territoires.


Au fil des ans, avance Andréanne Laporte, le CDÉTNO, avec son dynamisme, est devenu un exemple pour les autres membres du Réseau de développement économique et d’employabilité. Elle assure s’être fait offrir un poste au Conseil de développement économique de l’Alberta parce qu’elle avait été au CDÉTNO.


Andréanne Laporte possède aujourd’hui sa propre entreprise de consultation en santé naturelle au Québec.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561