Ça TNOurne

27 septembre 2018

L’industrie du film territoriale se projette vers l’avenir avec ses accomplissements.
Ce que les cinéastes, les producteurs et les équipes de tournage ont réalisé les dernières années est tout bonnement la clé du succès pour un 7e art digne de la grandeur des Territoires.


Si l’effort de promotion gouvernementale est essentiellement dirigé vers la langue anglaise avec #NWTfilm, les productions francophones et autochtones existent néanmoins et font eux aussi leur bout de chemin.


Au fil des ans plusieurs productions franco-ténoises ont vu le jour, grâce à l’ouverture des multiples activités de l’organisation Western Arctic Moving Pictures. La créativité de la communauté francophone a souvent brillé au sein des productions territoriales. Le sous-titrage en anglais est une solution viable pour rejoindre l’ensemble de l’audience ténoise, canadienne et internationale. #FilmTNO ne demande qu’à grandir.


La représentation autochtone au sein de cette industrie est également essentielle, et les efforts de plusieurs organismes pour que ces communautés puissent raconter leurs histoires à leur façon sont indispensables. L’hiver arrive, et au lieu de se réchauffer avec les tendances venant du Sud du 49e parallèle, Isuma.TV et la Native Communications Society of the Northwest Territories, offrent une influence nordique qui permet la compréhension, la découverte et l’évasion vers les racines autochtones.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages