CIVR : l'étape 3

01 septembre 2000
0 Commentaire(s)
L'Association franco-culturelle de Yellowknife, sous l'égide du coordonateur de la radio, Michel Lefèvre, vient d'embaucher un agent de développement. L'élu se nomme Marc Duchesne, celui qui a précisément réalisé l'étude de faisabilité pour ce projet de radio communautaire francophone.

Marc Duchesne sera donc de retour à Yellowknife prochainement pour la mise en ¦uvre de ce projet, notamment en ce qui concerne l'achat d'équipement, la recherche de locaux, l'organisation d'une campagne de recrutement de bénévoles et la vente d'espaces publicitaires.

« Il en coûtera peut-être dans les 100 000 dollars pour tout mettre en place »a estimé Michel Lefèvre. « Le réseau CBC s'est engagé à nous aider en ce qui concerne l'achat d'équipement, son installation et son entretien, le tout à prix réduit », a t-il souligné.

Idéalement, l'implantation de la radio nécessite l'aménagement de trois pièces, dont une pour le studio, une autre pour la régie technique et une troisième pour la réception. Michel Lefèvre examine actuellement la possibilité de louer les trois locaux situés au sous-sol de la Fédération Franco-TéNOise, vacants sous peu.

Une entente avec CBC est négociée afin que l'émetteur transmettant le signal de la station française de Radio Canada puisse également transmettre le signal pour la future radio CIVR.

L'Alliance des radios communautaires (ARC) fournira l'équipement à CIVR pour que cette dernière puisse se joindre au Réseau Francophone d'Amérique (RFA). Ce dernier fournira des émissions des autres radios communautaires canadiennes.

Un des objectifs de Michel Lefèvre est d'offrir aux auditeurs une émission matinale d'information en collaboration avec L'Aquilon. « Une des manières de capter l'attention des auditeurs et de les garder à l'écoute toute la journée est de leur offrir une émission d'actualité locale avec des capsules d'information nationale et internationale provenant de TVA et de Radio Canada », a suggéré Michel Lefèvre.

L'émission pourrait être diffusée de 7 h à 9 h, du lundi au vendredi. Cela assurerait dix heures de diffusion locale. Des membres de la communauté ont d'ailleurs approché Michel Lefèvre afin de proposer des émissions, comme une en fin de soirée. « Une enseignante s'est montrée intéressée à faire une émission avec ses étudiants », a souligné le coordonnateur. Un seul petit nuage plane à l'horizon : les ondes de la radio CIVR ne pourront être captées que par les habitants de Yellowknife. Actuellement, les trois heures de diffusion hebdomadaire en français, sur les ondes de la radio autochtone CKBL, sont retransmises dans l'ensemble des T.N.-O. Michel Lefèvre espère toutefois continuer à offrir l'émission hebdomadaire actuelle sur la station CKBL.

Cette émission pourrait retransmettre les meilleurs moments de CIVR et rejoindre les auditeurs de communautés comme Fort Smith, Hay River et Fort MacPherson. « Une fois CIVR établie, nous évaluerons la possibilité d'étendre la diffusion de CIVR à l'ensemble des T.N.-O. », a affirmé Michel Lefèvre. « On a du pain sur la planche », a ajouté Michel Lefèvre en riant. « L'École Allain St-Cyr nous a enracinés, j'espère que la radio fera grandir un sentiment d'appartenance parmi les membres de la communauté », a t-il poursuivi.

Dans les prochaines semaines, un comité exécutif sera établi pour définir les lignes directrices de la nouvelle radio en collaboration avec l'AFCY. « Cela va donner de la visibilité à la francophonie des T.N.-O. Les Franco-Ténois s'ouvriront aux autres communautés francophones par le biais de la radio CIVR qui diffusera les émissions de la RFA », a soutenu la coordonnatrice de l'AFCY, Annabelle Landry.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages